Accueil » Test » Duel de cartes mères mini-ITX Z97

Duel de cartes mères mini-ITX Z97

1 : Introduction 3 : ASRock Z97M-ITX/ac : utilitaire d’overclocking et UEFI 4 : MSI Z97I AC 5 : MSI Z97I AC : utilitaire d’overclocking et UEFI 6 : Benchmarks, consommation, rendement et overclocking 7 : Conclusion

ASRock Z97M-ITX/ac

D’emblée, on remarque que la carte d’ASRock fait l’économie d’un radiateur au niveau de l’étage d’alimentation. La marque taïwanaise cherche à se distinguer en incluant WiFi 802.11ac, cinq ports SATA 6 Gb/s, un contrôleur Ethernet gigabit au-dessus de la moyenne et enfin un prix agressif puisque la Z97M-ITX/ac est proposée à moins de 126 euros. Ces qualités lui permettront de parfaitement trouver sa place au sein de configurations destinées à la consommation de contenus audio—vidéo, comme un PCHC ou un serveur multimédias.

Image 1 : Duel de cartes mères mini-ITX Z97

La connectique E/S arrière semble curieusement dépouillée compte tenu des fonctionnalités proposées par le chipset Intel Z97, ce qui s’explique en partie du fait qu’ASRock ait laissé de la place pour les connecteurs des antennes WiFi au niveau de la plaque arrière. Le DisplayPort est aux abonnés absents, tandis que l’HDMI est limité quant aux définitions et fréquences qu’il peut prend en charge (1920×1200 @ 60Hz maximum). En clair, une carte graphique est indispensable pour relayer l’image sur un écran WQHD ou supérieur, quand bien même on n’aurait pas l’intention de jouer.

ASRock parvient à gagner de la surface utile sur le PCB en proposant un slot mini-PCIe à la verticale pour accueillir la carte contrôleur WiFi bi-bande monocanale, laquelle voit son maintien assuré par une équerre en plastique. Précisons que la photo ci-dessus montre l’ensemble après montage, les éléments étant séparés au sein du jeu d’accessoires à l’origine.

Image 2 : Duel de cartes mères mini-ITX Z97

Le connecteur USB 3.0 frontal se situe immédiatement sous la prise d’alimentation principale ATX, tandis que les cinq ports SATA sont alignés au-dessus de l’unique slot PCIe 3.0 16x. Notons qu’ASRock maximise l’espace disponible pour le dissipateur CPU en décalant l’interface LGA 1150 vers le haut du pcb : les dissipateurs volumineux sont donc susceptibles de s’étendre au-delà de la partie supérieure du pcb.

Le seul vrai reproche que l’on puisse faire jusqu’ici à cette carte mère ne tient pas à son agencement, mais à sa connectique. En effet, la Z97M-ITX/ac se contente de deux prises ventilateur dont celle destinée au dissipateur CPU. L’immense majorité de nos boitiers ont au moins deux ventilateurs et s’il est toujours possible d’utiliser un adaptateur en Y,  la multiplication des câbles dans des espaces restreints est à éviter.

Image 3 : Duel de cartes mères mini-ITX Z97

La Z97M-ITX/ac est livrée avec deux nappes SATA, bien qu’elle propose cinq ports. On trouve par ailleurs les accessoires classiques ainsi que la carte WiFi et sa connectique avant assemblage.

L’utilitaire XFast LAN inclus notamment un logiciel (programmé par cFOS) permettant une régulation dynamique de flux réseau, pour peu que l’on souhaite se plonger dans la priorisation des paquets et les limitations de bande passante.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. ASRock Z97M-ITX/ac
  3. ASRock Z97M-ITX/ac : utilitaire d’overclocking et UEFI
  4. MSI Z97I AC
  5. MSI Z97I AC : utilitaire d’overclocking et UEFI
  6. Benchmarks, consommation, rendement et overclocking
  7. Conclusion