Accueil » Test » Duel de cartes mères mini-ITX Z97

Duel de cartes mères mini-ITX Z97

1 : Introduction 2 : ASRock Z97M-ITX/ac 4 : MSI Z97I AC 5 : MSI Z97I AC : utilitaire d’overclocking et UEFI 6 : Benchmarks, consommation, rendement et overclocking 7 : Conclusion

ASRock Z97M-ITX/ac : utilitaire d’overclocking et UEFI

L’utilitaire A-Tuning inclus plusieurs modes d’alimentation (« Power Saving » nous a permis d’économiser environ 8 Watts en charge) ainsi que des réglages d’overclocking automatique, programmé et manuel.

Image 1 : Duel de cartes mères mini-ITX Z97

L’overclocking programmé se décline en deux profils, « Advanced Turbo » et « Optimized CPU OC Setting ». Le premier est conçu pour apporter un gain de performances de 20 ou 30 %, ce qui s’est traduit par des fréquences de respectivement 4,5 et 4,6 GHz sur notre processeur. Malheureusement, l’étage d’alimentation de la carte mère ne s’est pas montré capable de tenir les tensions CPU de 1,27 / 1,36 Volt qui en découlent : la Z97M-ITX/ac se met en sécurité et abaisse les fréquences CPU dès lors que l’on applique une charge conséquente.

Image 2 : Duel de cartes mères mini-ITX Z97

Les réglages « Optimized CPU OC Setting », dérivés de ceux paramétrés dans l’UEFI, ont également eu pour effet d’enclencher une mise en sécurité. Même le mode automatique (« Auto tuning ») pourtant sensé trouver les réglages maximum stables nous a gratifiés d’un résultat identique au bout de quelques minutes et ce malgré une tension CPU raisonnable (1,2 Volt). L’ajout d’un dissipateur sur l’étage d’alimentation aurait peut-être permis de régler ce problème.

A-Tuning propose en outre un accès direct à l’ensemble des réglages de fréquences et tensions sous Windows. Au sein des sous-menus, il est possible de surveiller le fonctionnement de la configuration, vérifier la présence de mises à jour logicielles, contacter le support client par mail et enfin gérer le lancement de l’utilitaire au démarrage de Windows.

Au sein de l’UEFI, le menu « OC Tweaker » s’ouvre sur une série de réglages basiques pour l’overclocking sensés faciliter la vie aux novices. Ceux-ci constituent également un très bon point de départ pour trouver la fréquence maximale stable, vu que l’activation de tous les profils bloque le coefficient multiplicateur CPU et ajuste toutes les tensions nécessaires. Bien entendu, encore faut-il avoir un processeur série K pour profiter de l’overclocking.

Image 3 : Duel de cartes mères mini-ITX Z97

Les réglages proposes par « Optimized CPU OC Setting » se répartissent comme suit : 4,5 GHz pour 1,23 Volt, 4,6 GHz pour 1,28 Volt et enfin 4,7 GHz pour 1,4 Volt. On se demande franchement si ces réglages n’ont pas été développés sur une autre carte mère ou avec un CPU différent, vu que la Z79M-ITX/ac se met en sécurité dès lors que l’on commence à solliciter le processeur ou presque. Ceci se traduit par un sévère abaissement des fréquences rendant l’overclocking inutile : à quoi bon afficher 4,6 GHz au repos quand le processeur descend en-dessous de sa fréquence d’origine lorsqu’il est en charge ?

Image 4 : Duel de cartes mères mini-ITX Z97

Le profil XMP de nos barrettes mémoire DDR3-2800 a été accepté sans encombre, y compris avec un BCLK de 101 MHz pour un débit de 2827 MT/s.

Notre overclocking type à 1,278 Volt aurait poussé le CPU au-delà de ses limites thermiques à 4,6 GHz, mais la Z97M-ITX/ac ne s’est pas montrée suffisamment coopérative pour en arriver là. Même la tension d’origine de notre Core i7-4790K est trop élevée pour que cette carte mère parvienne à maintenir une fréquence de 4,4 GHz à ratio fixe lorsque les quatre cores sont sollicités, tout en sachant que le coefficient multiplicateur par défaut en Turbo Boost se limite à 42x pour quatre cores en charge.

Il nous a donc fallu sous-volter le processeur pour l’overclocker à fréquence fixe en charge. Cette diminution de la tension a plafonné le processeur à 4,3 GHz stables, mais avec le bénéficie d’un coefficient multiplicateur 43x au lieu de 42x. L’opération est donc gagnante sauf à vouloir utiliser le coefficient multiplicateur maximal quel que soit le nombre de cores utilisés en charge.

Précisons enfin que la Z97M-ITX/ac est riche en réglages mémoire puisqu’elle offre une large sélection de timings primaires, secondaires et tertiaires.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. ASRock Z97M-ITX/ac
  3. ASRock Z97M-ITX/ac : utilitaire d’overclocking et UEFI
  4. MSI Z97I AC
  5. MSI Z97I AC : utilitaire d’overclocking et UEFI
  6. Benchmarks, consommation, rendement et overclocking
  7. Conclusion