Accueil » Actualité » Durée de vie d’un netbook : deux ans dixit HP

Durée de vie d’un netbook : deux ans dixit HP

Image 1 : Durée de vie d'un netbook : deux ans dixit HP

Nouvelle intéressante pour les aficionados des netbooks, les petits ordinateurs que l’on qualifié généralement « d’entrée de gamme ». Pour HP, il s’agit en fait d’ordinateurs « bas de gamme » et la nuance est importante : la société considère que 24 mois est une durée de vie correcte pour un netbook. En effet, un Néo-zélandais avait acheté des netbooks HP 2140 et 2133 pour son entreprise et trois des six appareils sont tombés en panne après quinze mois seulement. Et la réponse de Gill Brown, manager chez HP est édifiante :

« Les unités achetées sont principalement des modèles bas de gamme et en tant que tel, leur durée de vie est seulement estimée de 15 à 24 mois. »

Une réponse honnête qui surprend. Le fait que les netbooks soient des machines bas de gamme est une chose, qu’ils aient une durée de vie si faible en est une autre. Toujours selon HP, la durée de vie moyenne d’un ordinateur actuel est de 3 à 5 ans, en fonction de son usage (plutôt 3 ans pour un portable d’entreprise, plutôt 5 ans pour une machine de bureau personnelle).

Reste qu’HP est lucide sur le marché des netbooks, qui a été mis en avant par les vendeurs pour son prix (faible). Mais les performances de ce type de machine sont souvent passées sous silence, et pour cause : expliquer que le PC portable de 2010 est au niveau d’une machine de bureau de 2001 fait tache (globalement, un Atom et un Pentium 4 sont proches en performances). Au passage, la plateforme CULV d’Intel est plus ou moins dans le même cas, avec des performances plus élevées que l’Atom mais véritablement en retrait des standards actuels.

En pratique, une entreprise a tout intérêt à acheter — si les utilisateurs en ont besoin — de véritables ultraportables et laisser les netbooks aux oubliettes. Et même si les netbooks ont un intérêt réel en tant que machine d’appoint mobile (où ils excellent), le grand public doit aussi se rendre compte qu’ils ne peuvent généralement pas remplacer un ordinateur classique.