Accueil » Actualité » Ecrans FreeSync : les premiers modèles seraient en approche

Ecrans FreeSync : les premiers modèles seraient en approche

Image 1 : Ecrans FreeSync : les premiers modèles seraient en approche

En général, quand un constructeur de matériel PC, quel qu’il soit, vous donne une fenêtre de sortie pour ses prochains produits, du genre, courant de l’automne, ou premier semestre 2015, il est de coutume de prendre un peu de retenue par rapport à ces annonces, et de tabler sur une  fin décembre dans le premier cas, et un 29 juin bien tassé dans le second. Aussi quand AMD a annoncé une disponibilité pour les premiers écrans estampillés FreeSync pour la fin de cette année, voire, le début de l’année prochaine, Nvidia a forcément dû se réjouir du boulevard que lui laissait son concurrent, entre ça et l’absence d’opposition à ses nouvelles cartes GTX 970 et 980.

Toutefois, si l’histoire nous a bien prouvé quelque chose, c’est qu’il ne fallait jamais enterrer AMD, avant d’avoir bien vérifié que son petit cœur de silicium ne battait plus. Ainsi, selon les informations de nos confrères du site Fuzilla, les partenaires de la firme rouge et noire pourraient finalement commercialiser ces fameux écrans dès le mois de novembre prochain, et permettre à cette dernière de combler un peu du retard qu’elle a sur le sujet vis-à-vis de son adversaire. Car si FreeSync se veut effectivement une transposition made in AMD de la technologie G-Sync, elle dispose d’un argument de poids à faire valoir : son ticket d’entrée. Là où les écrans G-Sync occasionnent un surcoût à l’achat d’environ 150€, l’adoption de FreeSync devrait être transparente pour le consommateur, les partenaires n’ayant rien à verser à AMD pour son utilisation.

Reste une question : la solution d’AMD sera-t-elle techniquement à la hauteur de celle proposée par Nvidia, que ce soit sur un plan matériel ou logiciel ? Pour le moment, la mise en œuvre précise de FreeSync reste quelque peu opaque, en dehors du fait qu’elle repose sur l’utilisation de l’Adaptive Sync, une technologie optionnelle au sein de la norme DisplayPort 1.2a, et qu’elle nécessite, comme pour G-Sync, la modification des modules « scaler » des écrans. Par ailleurs, sa compatibilité pourrait se limiter aux cartes R7/R9 (architecture GCN 1.1). Au final, si cette nouvelle est plutôt la bienvenue, mieux vaut raison garder : si AMD est effectivement connue pour sa capacité à rebondir, elle l’est aussi pour son enthousiasme souvent débordant, et pas toujours en ligne avec la réalité des faits.