Accueil » Actualité » Encore un OS mobile utilisant Linux

Encore un OS mobile utilisant Linux

Image 1 : Encore un OS mobile utilisant Linux

Six firmes japonaises ont décidé de s’unir pour développer leur propre système d’exploitation mobile qui sera compatible avec Android et Symbian.

S’unir pour grandir

NTT Docomo, Renesas Electronics, Fujitsu, NEC, Panasonic et Sharp viennent donc de créer un consortium dans le but de commercialiser les premiers smartphones utilisant leur OS durant la fin 2011, voire le début 2012. Ils se concentreront principalement sur les fonctions multimédias et les graphismes 3D. Selon les sociétés, cette décision est née d’un désir par les fabricants de téléphones japonais de développer un OS nippon afin de maintenir un écosystème national.

Tous contre Apple

On pense qu’il s’agit surtout d’un désir de lutter contre l’iPhone qui représentait 46,1 % du marché des smartphones en 2009 au Japon (cf. « Les iMac aident les ordinateurs de bureau »). En s’associant, les sociétés réduisent les coûts de développement et le temps nécessaire pour l’écriture d’un tel système.

La diversité n’aide pas à régner

On peut néanmoins se demander si cela est bien nécessaire. En voulant commercialiser un OS se démarquant d’Android, Symbian, MeeGo et les autres, les entreprises japonaises diluent encore un peu plus les offres en place au profit d’Apple qui ne dispose que d’une seule plateforme avec un nombre exceptionnel d’applications. Or, plus il y aura d’OS et moins les développeurs auront accès à un système uni pour le développement de programmes rivalisant avec la pomme. On parle certes de mode de compatibilité, mais les diversités matérielles et logicielles n’aident pas les ingénieurs.