Accueil » Actualité » Entente sur les prix de la mémoire : Infineon coupable

Entente sur les prix de la mémoire : Infineon coupable

Le constructeur allemand de puces mémoire Infineon, mis en cause par les services antitrust américains dans une affaire d'entente sur les prix, a finalement décidé de plaider coupable et de s'affranchir d'une amende de 160 millions de dollars. Les faits incriminés s'étendent entre 1999 et 2002 : Infineon et d'autres sociétés du secteur, dont le nom n'a pas été révélé, se sont mises d'accord sur les prix des mémoires, ceci afin de gonfler artificiellement les prix.

Le responsable du service antitrust américain a déclaré que "des salariés à hautes responsabilités étaient impliqués" dans la firme allemande, ce qui suppose qu'il ne s'agit pas d'une pratique isolée. L'entente a porté sur des puces mémoire destinées à être vendues dans des ordinateurs assemblés, des téléphones portables, des serveurs, consoles de jeu et appareils photo. En effet, les prix de vente au détail aux particuliers ne pouvaient faire l'objet d'une entente tant le secteur est concurrentiel.

Les autres poids lourds du secteur, à savoir Micron Technology, Samsung, et Hynix, ont également reconnu être visés par l'enquête des autorités américaines. Affaire à suivre donc.