Accueil » Actualité » Exclu : MSI veut aussi sauver l’environnement avec ses cartes mères et ses cartes graphiques

Exclu : MSI veut aussi sauver l’environnement avec ses cartes mères et ses cartes graphiques


La sauvegarde de l’environnement est à la mode et les constructeurs de matériel informatique l’ont bien compris. Après Asus et Gigabyte, c’est au tour de MSI de s’intéresser à la consommation et au meilleur moyen de limiter cette dernière. En exclusivité, voici les plans de la société pour les cartes mères et surtout les cartes graphiques. Ces nouveautés ne devraient être présentées qu’au Cebit.

L’Hybrid Freezer pour les cartes graphiques

MSI va proposer trois voies pour le refroidissement des cartes graphiques. La première, c’est l’utilisation d’un système Zalman. Il nécessite deux emplacements en hauteur, mais permet de gagner 9° sur la température de la puce et de passer de 50 à 30 dBA au niveau du bruit (source MSI, par rapport au ventirad standard sur une Geforce 8800 GT). Le second système est moins efficace (6° de moins et 35 dBA) mais la carte est plus fine et se contente d’un seul emplacement. Il utilise un système avec un ventilateur central et quatre caloducs pour évacuer la chaleur. Le dernier, le plus intéressant, c’est l’HybridFreezer. Ce système, qui combine des caloducs, un radiateur en cuivre et un ventilateur, permet de désactiver la ventilation quand la carte est au repos. Concrètement, la carte est totalement silencieuse en bureautique et ne se fera entendre qu’en 3D (avec un ventilateur qui fonctionne à 2 800 tpm au maximum). Outre le gain au niveau sonore, MSI indique que l’Hybrid Freezer permet de gagner aussi en consommation. Ce dispositif devrait équiper une partie de la gamme MSI en 2008.

GreenPower : les cartes mères MSI aiment le vert

Comme Asus et Gigabyte, MSI soigne la consommation du CPU avec ses nouvelles cartes mères GreenPower. Concrètement, MSI travaille différemment d’Asus et de Gigabyte. Asus utilise un VRM à 8 phases, avec un système qui ne travaille qu’avec quatre phases par défaut (et active les quatre autres en charge). Tous les composants (phases, bobines, mosfets) sont donc doublés. Chez Gigabyte, on travaille avec 6 phases, activables individuellement. La société a installé deux bobines par phase, mais garde deux mosfets. Chez MSI, le montage ne comporte que 4 phases, mais les bobines et les mosfets sont doublés pour chaque phase. Selon MSI, on a l’équivalent d’un montage à 8 phases, mais le rendement est meilleur. Toutes les sociétés utilisent bien évidemment des condensateurs à électrolyte solide, ce qui permet d’éviter les fuites et les problèmes apparus durant le début des années 2000. MSI indique que son implémentation, couplée à des composants de très bonne qualité, permet de produire des cartes mères qui consomment moins que les concurrentes, avec un niveau d’intégration élevé (RAID en matériel, etc.).


Au final, la solution de MSI semble intéressante, et toutes les solutions qui permettent de diminuer la consommation sont bonnes à prendre. Il n’y a plus qu’à espérer que le surcoût sera faible.