Accueil » Dossier » Faut-il faire ses copies de sauvegarde sur Blu-ray ? » Page 2

Faut-il faire ses copies de sauvegarde sur Blu-ray ?

1 : Introduction 3 : Endurance du support et sûreté des données 4 : Utilisations : films HD et sauvegardes 5 : Samsung SE-204S et Samsung SE-506AB 6 : Configuration de test 7 : Débits observés 8 : Conclusion

Anatomie d’un disque Blu-ray

Les dimensions physiques d’un disque Blu-ray sont identiques à celles d’un CD ou d’un DVD, mais la comparaison s’arrête là. Comme son nom l’indique, le Blu-ray (BD) fait appel à un laser dont la longueur d’onde est de 405 nm, ce qui le place dans la plage bleu à violet du spectre lumineux. Par rapport au CD standard, qui utilise un laser infrarouge à 780 nm, et au DVD, qui fonctionne à 650 nm, le Blu-ray autorise un plus grand nombre de pistes par disque et un plus grand nombre de bits par piste : le diamètre de son faisceau laser fait en effet à peine 0,32 µm, contre 0,74 µm pour le DVD et 2,10 µm pour le CD. Sa densité de stockage et, par conséquent, sa capacité, sont donc plus élevées. Enfin, les disques utilisent le format UDF (Universal Disk Format) en version 2.5, ce qui leur permet d’être lisibles aussi bien par les ordinateurs que par les platines de salon.

Données techniques
Disque Blu-Ray
DVD simple couche
DVD double couche
CD
Épaisseur1,20 mm1,20 mm1,20 mm1,20 mm
Diamètre120 mm 120 mm120 mm120 mm
Diamètre de l’orifice central
15 mm 15 mm 15 mm 15 mm 
Capacité de stockage (milliards d’octets)
25 (simple couche),
50 (double couche)
4,70 (DVD-5),
9,4 (DVD-9)
8,54 (DVD-9),
17,08 (DVD-18)
0,73
Capacité de stockage (Go)23,3 (Single Layer),
46,6 (Dual-Layer)
4,38 (DVD-5),
8,75 (DVD-9)
7,95 (DVD-9),
15,91 (DVD-18)
0,68
Distance de piste à piste
0,32 μm 0,740 μm 0,740 μm 1,600 μm 
Débit (1x)
36 Mbit/s11,08 Mbit/s11,08 Mbit/s1,35 Mbit/s





Longueur d’onde du laser
405 nm 650/635 nm 650/635 nm 780 nm 
Ouverture numérique
0,850,60,60,45
Diamètre du faisceau
0,32 μm 0,74 μm 0,74 μm 2,10 μm 
Épaisseur de la couche de protection
0,1 mm 0,6 mm 0,6 mm 1,0 mm 

Le débit du Blu-ray est nettement supérieur à celui du DVD : alors que la vitesse 1x de ce dernier équivaut à 1352,5 Ko/s, celle du Blu-ray s’élève à 4,5 Mo/s. Les lecteurs/graveurs Blu-ray actuels peuvent lire et écrire en 12x, ce qui correspond donc à 54 Mo/s (bien que ce débit ne soit atteignable que sur les pistes extérieures du disque).

Un disque Blu-ray simple couche peut stocker 25 milliards d’octets (23,3 Go) et un double couche, 50 milliards (46,6 Go). En plus des disques de 12 cm, des galettes de 8 cm sont également disponibles ; elles sont généralement utilisées dans les caméras et autres appareils de ce type, comptent deux couches et ont une capacité de 15,6 milliards d’octets (14,5 Go). Des disques comportant un plus grand nombre de couches sont en cours de développement ; en fait, leurs spécifications techniques ont déjà été publiées par la Blu-ray Disc Association (BDA), un groupe composé des plus grands fabricants de disques optiques, parmi lesquels Samsung, Sony, Philips et Pioneer. Le prochain format multicouche (non réinscriptible), nommé BDXL, devrait offrir des capacités de 100 Go (trois couches) et 128 Go (quatre couches). Ces capacités ne constituent toutefois pas la limite du support : Pionner a en effet conçu en laboratoire des galettes comportant 20 couches et offrant donc 500 Go d’espace de stockage. D’autres fabricants ont des projets et des produits similaires à l’étude.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Anatomie d’un disque Blu-ray
  3. Endurance du support et sûreté des données
  4. Utilisations : films HD et sauvegardes
  5. Samsung SE-204S et Samsung SE-506AB
  6. Configuration de test
  7. Débits observés
  8. Conclusion