Accueil » Dossier » Faut-il faire ses copies de sauvegarde sur Blu-ray ? » Page 3

Faut-il faire ses copies de sauvegarde sur Blu-ray ?

1 : Introduction 2 : Anatomie d’un disque Blu-ray 4 : Utilisations : films HD et sauvegardes 5 : Samsung SE-204S et Samsung SE-506AB 6 : Configuration de test 7 : Débits observés 8 : Conclusion

Endurance du support et sûreté des données

Les disques optiques représentent encore des supports de choix pour le stockage à long terme des données. Contrairement aux SSD et aux disques durs, ils sont séparés de leur lecteur, ce qui signifie que si celui-ci tombe en panne, ils ne sont pas affectés. Il suffit de les insérer dans un autre lecteur pour avoir accès aux données qu’ils contiennent. Autre avantage : dans le cas des disques non réinscriptibles, les données stockées ne peuvent être modifiées, ce qui est particulièrement intéressant pour les entreprises et institutions devant répondre à certaines exigences légales en matière de conservation des données (nous pensons notamment aux hôpitaux).

En ce qui concerne la durée de conservation de données, les fabricants annoncent des chiffres de l’ordre de 30 à 50 ans pour les Blu-ray. Bien entendu, il convient de les prendre avec des pincettes, mais il faut reconnaître que les supports optiques disposent effectivement de multiples défenses contre la perte de données, notamment des codes de correction d’erreurs ou une couche de protection physique qui les protègent de l’environnement. À ce niveau, le Blu-ray est d’ailleurs mieux loti que le DVD et le CD, car son système de correction des erreurs est plus fiable et sa couche de protection, bien que plus fine (0,1 mm contre 0,6 pour le DVD et 1,0 mm pour le CD !), est particulièrement dure et résistante aux rayures : pour réellement en griffer la surface, il faut prendre quelque chose comme de la laine d’acier ou un sol en pierre.

Les disques Blu-ray souffrent toutefois d’un problème d’image auprès du public : tout le monde pense qu’ils sont cher, et c’est très certainement vrai dans l’absolu par rapport aux CD ou aux DVD. En termes de rapport capacité/prix, par contre, les modèles simple couche se situent en réalité entre les DVD simple couche et les DVD double couche.

 DVD-R/DVD+RDVD-R9/DVD+R9BD-R 25BD-R 50
Vitesse maximale
16x8x6x6x
Capacité4,7 Go8,5 Go25 Go50 Go
Prix par disque
0,20 €
0,75 €
1,50 €
9 €
Prix par Go
0,042 €
0,088 €
0,06 €
0,18 €

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Anatomie d’un disque Blu-ray
  3. Endurance du support et sûreté des données
  4. Utilisations : films HD et sauvegardes
  5. Samsung SE-204S et Samsung SE-506AB
  6. Configuration de test
  7. Débits observés
  8. Conclusion