Accueil » Dossier » Fiabilité des disques durs et SSD : nos données sont-elles en sécurité ? » Page 6

Fiabilité des disques durs et SSD : nos données sont-elles en sécurité ?

1 : Introduction 2 : Le point sur la fiabilité des disques durs 3 : RAID et sécurité des données 4 : Petit aperçu de la fiabilité des SSD 5 : Études de cas : centres de données 7 : Softlayer : environ 5000 SSD ! 8 : Fiabilité ou performances ? 9 : Bilan 10 : Conclusion

Steadfast Networks : plus de 100 SSD

Image 1 : Fiabilité des disques durs et SSD : nos données sont-elles en sécurité ?

Steadfast Networks utilise environ 150 SSD Intel, soit un peu plus que les deux entreprises précédentes. Son inventaire comprend essentiellement des X25-E (32 et 64 Go) et des X25-M (80 et 160 Go) et, dans une moindre mesure, des X25-V de 40 Go ; certains des clients de la société ont par ailleurs spécifiquement demandé des lecteurs OCZ Vertex 2, SuperTalent ou MTron Pro. Quelque soit la marque, les SSD ne sont déployés que dans des serveurs de base de données ou comme lecteurs cache.

En deux ans, l’entreprise a connu deux incidents ayant nécessité le remplacement du SSD ; les responsables se sont rapidement rendu compte que la récupération des données était étroitement liée à l’interaction entre le contrôleur et le firmware. Apparemment, l’expérience enregistrée par InterServer (en page précédente) avec les SSD SuperTalent apparaît comme un scénario catastrophe, aucune donnée n’ayant pu être récupérée ; les techniciens de Steadfast Networks, de leur côté, sont toujours parvenus à récupérer les données stockées sur les SSD Intel.


Nombre de lecteurs
AFR moyen
Utilisés depuis … années
SSD
~150
1,6 %
2+
Disques durs
~2800
5 %
6+

Le nombre de SSD étant plus important, nous voyons enfin apparaître des pannes ; celles-ci restent toutefois nettement plus rares qu’avec les disques durs. Selon Karl Zimmerman, président de Steadfast Networks, ce n’est toutefois pas le principal intérêt des SSD :

Les SSD nous permettent d’atteindre des performances en E/S considérablement supérieures pour moins cher que si nous prenions des disques durs. Beaucoup de nos clients ont besoin de plus d’IOPS que ne peuvent en fournir 4 disques SAS à 15 000 tr/min en RAID 10 ; pour mettre à jour une telle configuration, il faudrait changer de serveur, de carte RAID, etc. Nous avons eu des cas où il fallait 16 disques durs 15 000 tr/min, voire plus, pour obtenir les performances requises. À titre de comparaison, nous y parvenons maintenant avec un simple SSD (ou parfois deux SSD en RAID), ce qui rend les configurations nettement plus simples et moins onéreuses. Sans oublier qu’en moyenne, un seul SSD remplace généralement quatre disques durs ; le taux de panne annualisé passe alors d’environ 20 % à 1,6 %.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Le point sur la fiabilité des disques durs
  3. RAID et sécurité des données
  4. Petit aperçu de la fiabilité des SSD
  5. Études de cas : centres de données
  6. Steadfast Networks : plus de 100 SSD
  7. Softlayer : environ 5000 SSD !
  8. Fiabilité ou performances ?
  9. Bilan
  10. Conclusion