Accueil » Actualité » Foxconn force des étudiants à travailler de nuit pour fabriquer des PS4

Foxconn force des étudiants à travailler de nuit pour fabriquer des PS4

Image 1 : Foxconn force des étudiants à travailler de nuit pour fabriquer des PS4Lorsqu’il s’agit de fabriquer en volume un appareil électronique ou du matériel informatique, de très nombreux acteurs du marché (par exemple Apple, Microsoft, Sony ou encore Nintendo) passent par le géant chinois Foxconn. C’est justement à lui que Sony a fait appel pour fabriquer les PS4 qui arriveront dans le commerce d’ici la fin du mois de novembre. Il faut dire qu’avec une main d’œuvre – bon marché – de près d’un million de personne (salariés et stagiaires) répartis dans ses nombreuses usines dans tous le pays, Foxconn possède une certaine « force de frappe » permettant de faire face à tous les appels d’offre, ou presque.

Les conditions de travail et le traitement des salariés dans ces usines sont toutefois régulièrement montrés du doigt, et même si la société a fait depuis des progrès, tout le monde a encore en tête l’affaire, dévoilée il y a tout juste un an, des enfants de 14 ans embauchés pour fabriquer des consoles Sony et Nintendo. Aujourd’hui, c’est le Dongfang Daily qui dévoile une autre « affaire » mettant en cause les conditions de travail chez Foxconn. Selon ce journal, le constructeur aurait en effet recruté près d’un millier de stagiaires suite à un partenariat conclu avec l’institut technologique de Xi’an. Si ce type de partenariat, autorisé, permet aux étudiants d’obtenir des crédits d’étude, il semblerait que ces stagiaires aient également eu à faire des heures supplémentaires et à travailler de nuit, deux violations flagrantes du droit du travail chinois. La plupart des étudiants embauchés par Foxconn auraient en outre eu à réaliser des tâches de manutention bien éloignées de leur domaine d’étude.

Image 2 : Foxconn force des étudiants à travailler de nuit pour fabriquer des PS4Foxconn a donc conduit une enquête interne et a confirmé que l’usine en question avait bel et bien demandé à des étudiants stagiaires de réaliser des heures supplémentaires ou de nuit, ce qui va à l’encontre du règlement de la société ainsi que du « Sony Supplier Code of Conduct » établi en 2005 et que chaque fournisseur de Sony se doit de suivre. La société a donc pris des mesures « immédiates » pour rendre la situation conforme avec son règlement, ajoutant au passage que les stagiaires peuvent mettre fin à leur contrat à tout moment (mais probablement en perdant ces fameux crédits d’étude…). Une chose est sure : les violations répétées du droit du travail chinois ne vont certainement pas redorer le blason de Foxconn…