Accueil » Actualité » Free mobile a tenu sa promesse

Free mobile a tenu sa promesse

Image 1 : Free mobile a tenu sa promesse

En obtenant sa licence pour opérer un réseau 3G, Free mobile a fait une promesse au régulateur des télécoms, celle de couvrir 75 % de la population métropolitaine trois ans après son lancement. L’échéance étant échue, l’ARCEP a procédé à la vérification de l’étendue du réseau 3G de Free Mobile. Et, bonne nouvelle, l’opérateur a rempli son contrat.

Le quatrième opérateur précise même atteindre 78 % de couverture. Selon l’ANFR, Free mobile a activé 4859 antennes 3G (au 1er avril). C’est la seconde fois que l’ARCEP confirme la couverture de Free mobile : en janvier 2012, dans la tourmente créée par le lancement des offres de l’opérateur, le régulateur avait dû vérifier qu’il possédait bien un réseau 3G accessible à 28 % de la population. La prochaine date butoir pour Free se situe le 12 janvier 2018, date à laquelle l’opérateur devra couvrir au moins 90% de la population métropolitaine avec son réseau 3G propre. 

Parallèlement à son réseau 3G, Free met les bouchées doubles pour déployer son réseau 4G. D’après le dernier comptage publié par l’ANFR, Free mobile a rattrapé SFR en nombre supports 4G en service et a largement dépassé le carré rouge sur le nombre de supports autorisés (en attente d’activation). Free vise les 60 % de couverture 4G pour la fin de l’année. Espérons que ces développements rapides permettent à l’opérateur de s’émanciper de l’itinérance sur le réseau Orange et donc de résoudre les graves problèmes de qualité de service constatés sur son réseau, notamment par l’UFC Que Choisir. Image 2 : Free mobile a tenu sa promesse