Accueil » Actualité » Free mobile doit couvrir 75 % de la population en 3G

Free mobile doit couvrir 75 % de la population en 3G

Image 1 : Free mobile doit couvrir 75 % de la population en 3G

Depuis hier, 12 janvier, Free mobile est censé couvrir 75 % de la population métropolitaine avec son propre réseau 3G (hors itinérance sur le réseau Orange). Pari tenu ? Il est encore trop tôt pour le dire assurément, mais l’ARCEP n’a pas oublié cette échéance. Le régulateur des télécoms a demandé à Free mobile de lui fournir sa carte de couverture en date du 12 janvier. Mais l’ARCEP ne croira pas l’opérateur sur parole, elle lancera une campagne de mesures afin de vérifier la performance du réseau propre de Free. Les résultats ne seront connus que dans plusieurs semaines. 

Le verdict, néanmoins, serait favorable. Mi-décembre, Jean Ludovic Silicani, qui était encore président de l’ARCEP (son mandat s’est achevé le 3 janvier) avait déclaré « selon les informations disponibles à ce jour, Free devrait être à même de respecter mi-janvier son obligation d’une couverture ».

C’est la deuxième fois que Free mobile doit justifier de l’étendue de son réseau propre. Début 2012, déjà, l’ARCEP avait dû s’assurer que Free avait bien respecté sa promesse de couvrir 28 % de la population ; Free avait alors activé 735 antennes. Selon le dernier comptage de l’ANFR, Free mobile possédait 4428 antennes actives. La prochaine échéance pour Free sera en 2018 : le taux de couverture devra alors être de 90 %. Les derniers pourcentages de couverture sont cependant les plus durs à obtenir, puisqu’il s’agit de couvrir les zones les plus difficiles d’accès.