Accueil » Actualité » Free Mobile pourrait amener la 3G dans le métro

Free Mobile pourrait amener la 3G dans le métro

Image 1 : Free Mobile pourrait amener la 3G dans le métro

Dans le métro parisien, le réseau déployé par les opérateurs de téléphonie est — depuis quelques années — bloqué en 2,75 G (EDGE). C’est suffisant pour téléphoner, mais pour les amateurs de smartphone (sauf ceux qui ont le premier iPhone), c’est un problème. En effet, les besoins actuels sont bien au-dessus de ce que propose l’EDGE et une connexion en HSDPA (3G+) intéresserait beaucoup de gens.

Le problème, c’est que la RATP — qui gère le réseau — demande apparemment trop pour que les opérateurs actuels acceptent de déployer un réseau 3G. En effet, la RATP loue ses emplacements et couvrir des tunnels est évidemment plus compliqué (et coûteux) que de couvrir des campagnes. Et — selon les rumeurs — c’est le quatrième opérateur qui viendrait faire son trublion, en déployant un réseau 3G en partenariat avec la RATP. Free Mobile pourrait s’occuper de ce réseau parallèle (et coûteux) et ensuite revendre une partie du trafic à ses concurrents. Ce serait une bonne occasion pour Free de montrer qu’ils sont capables de déployer un réseau, mais reste à voir si les trois opérateurs historiques laisseront le petit nouveau empocher ce marché.

En pratique, il reste une autre solution, déjà en test sur certaines lignes, un réseau Wi-Fi souterrain. Installer cette technologie de plus en plus courante dans les smartphones, en laissant en place le réseau EDGE pour les appels et les SMS, permettrait de simplifier les choses : un réseau Wi-Fi, même de grande envergure, serait plus simple à installer et à maintenir qu’un réseau 3G.