Accueil » Actualité » Free va donner les sources du code libre de la Freebox

Free va donner les sources du code libre de la Freebox

Image 1 : Free va donner les sources du code libre de la Freebox

Depuis ses débuts, la Freebox de Free utilise a priori en interne des logiciels libres. Et Free n’a jamais donné le code source des logiciels (et les modifications effectuées) alors que la licence GPL de certains des composants est pourtant claire sur le sujet. Selon Free, la raison était simple : la GPL demande la libération du code source aux personnes auxquels le logiciel est distribué. Pour Free, la Freebox faisant partie du réseau de l’opérateur, elle n’est pas stricto sensu distribuée aux clients et donc ils ne doivent pas recevoir le code source des logiciels utilisés. 

Mais avec les dernières CGU Free, tout semble changer. On trouve en effet la mention suivante :

Free informe l’Abonné que l’équipement terminal ETCD utilise notamment des logiciels publiés sous des licences libres ou open source. L’Abonné peut consulter la liste des logiciels concernés, leur licence et télécharger leur code source complet et correspondant sur le site internet « www.floss.freebox.fr » . Pour chaque version en usage d’un logiciel concerné, l’Abonné pourra accéder à son code source complet, au nom de ses auteurs et à la licence le régissant, tant que cette version sera mise à disposition au moyen de l’équipement terminal ETCD, puis pendant trois (3) ans après le terme définitif de la mise à disposition de ladite version au moyen de l’équipement terminal ETCD.

Concrètement, le code source des logiciels sous une licence de type GPL devrait bientôt être disponible sur www.floss.freebox.fr. Une bonne nouvelle pour le monde du libre, Free étant un des derniers FAI à ne pas proposer les sources, SFR (avec sa Neufbox) et Orange (avec ses Livebox) proposent déjà ces dernières.

Notons que si les sources de certains composants sont disponibles, il ne sera pas pour autant possible de se faire une Freebox homemade en modifiant cette dernière ou en en créant une de zéro. D’une part parce que la licence impose de redistribuer les sources mais pas de fournir un moyen de les utiliser et ensuite parce que Free utilise peut-être des logiciels propriétaires et qu’ils ne doivent pas redistribuer les sources de ces derniers.