Accueil » Actualité » Freescale et IBM s’entraident

Freescale et IBM s’entraident

Image 1 : Freescale et IBM s'entraidentFreescale s’associe à IBM pour le développement et la recherche dans les semi-conducteurs. Freescale est le nom de l’ancienne branche processeur de Motorola, qui équipait les Macintosh avec ses processeurs PowerPC (les G4, par exemple).

La vie cachée des PowerPC

Même si les processeurs PowerPC (fond de commerce de Freescale) ne sont plus que rarement utilisés dans les ordinateurs personnels, ils sont encore très présents dans l’embarqué grâce à leurs performances et leur faible consommation (surtout ceux dérivés de la famille G3 ou G4). Les modèles produits par IBM sont par contre plutôt utilisés dans les serveurs (par exemple les Blade à base de PPC970). De plus, les dernières consoles de jeux utilisent toutes des processeurs basés sur des cœurs PowerPC.

Les avantages de l’association

Son association avec IBM permet à Freescale de récupérer des technologies comme le SOI (Silicon On Insulator, une méthode de gravure qui permet de réduire la consommation des transistors) et d’accéder aux travaux d’IBM sur le 45 nm. IBM récupère par contre l’expérience de Freescale dans le domaine de l’embarqué et de la basse consommation. Freescale avait déjà rejoint il y a quelques mois l’association Power.org, qui s’occupe du développement des processeurs Power.