Accueil » Actualité » Fujitsu veut réduire le nombre de switchs dans les clusters

Fujitsu veut réduire le nombre de switchs dans les clusters

Quand on monte un gros superordinateur composé de milliers de machines, un des problèmes vient de la topologie du réseau : il faut relier tous les « ordinateurs » et installer énormément de switchs, ce qui représente un coût financier non négligeable pour l’achat des switchs mais aussi pour la consommation. Fujitsu, qui présente une solution intéressante, indique qu’un cluster de 6 000 serveurs nécessite environ 800 switchs, et qu’ils consomment plus ou moins 20 % de l’énergie fournie au cluster.

Une solution mesh

La solution de Fujitsu permet de réduire le nombre de switchs d’environ 40 %, ce qui est significatif. La solution est assez simple au niveau matériel : elle consiste à modifier les liaisons tout en gardant de la redondance, comme dans une solution classique. La différence vient de la manière de connecter les appareils et — surtout — d’algorithmes qui permettent de gérer correctement les chemins à prendre pour les données.

Image 1 : Fujitsu veut réduire le nombre de switchs dans les clustersLa topologie classique

Image 2 : Fujitsu veut réduire le nombre de switchs dans les clustersLa topologie de Fujitsu

La solution a l’avantage de réduire le nombre de switchs (et donc mécaniquement la consommation) mais aussi d’améliorer dans certains cas la liaison entre deux serveurs, grâce à la réduction du nombre de switchs (ce qui diminue le risque de collision) et aux algorithmes utilisés.