Accueil » Actualité » G-Pack : la Steam Machine qui se cache derrière votre TV

G-Pack : la Steam Machine qui se cache derrière votre TV

Souvenez-vous, c’était il y a quelques mois à peine, en janvier dernier : Valve et ses partenaires débarquaient au CES de Las Vegas avec champagne et cotillons, et présentaient enfin au grand public leurs fameuses Steam machines, avec une ambition affichée : celle de révolutionner l’expérience vidéoludique de salon. Quelques mois plus tard, force est de constater que l’effet d’annonce est retombé, et bien retombé, laissant les Steam Machines disparaître peu à peu du paysage médiatique, ces dernières se contentant de quelques furtives évocations à l’E3, puis brillant par leur absence lors de la Gamescom qui a suivi. Il est vrai que pour l’instant, et au-delà de la difficulté de convaincre le public de l’utilité d’investir dans un vrai PC de jeux dédié à son salon, il semblait difficile pour les initiateurs de cet audacieux concept de continuer à maintenir une actualité, en l’absence des deux éléments qui sont censés différencier les Steam Machines de n’importe quel autre produit PC : sa manette développée par Valve, et son OS, deux éléments dont on ne connaît, pour l’un comme pour l’autre, toujours pas de date de sortie figée.

Image 1 : G-Pack : la Steam Machine qui se cache derrière votre TV Image 2 : G-Pack : la Steam Machine qui se cache derrière votre TV

Cela étant dit, ce manque de visibilité des Steam machines, n’empêche visiblement pas quelques aventuriers de la high tech de tenter leur chance, à l’image de la société PiixL, qui s’est lancée depuis quelques jours dans une campagne Kickstarter visant à financer la commercialisation du G-Pack, un PC haut de gamme dont la particularité serait de pouvoir se loger bien à l’abri derrière n’importe quelle TV de 37’’ ou supérieur. Pour ce faire, le châssis de la bête adoptera une forme ultra plate, un poids réduit (10 Kg pour l’ensemble), et sera conçu pour s’intercaler entre l’écran et n’importe quel système de fixation répondant à la norme VESA. Pourquoi pas, nous direz-vous, sauf qu’un problème subsiste : le boitier nu vaudra la bagatelle de 450$, et le tarif d’entrée de la configuration montée la plus abordable sera de 1695$ (On remarquera au passage que cette configuration embarque, outre un Core i3 4330, 4 Go de mémoire, et un duo SSD 32 Go + HDD 1 To, une GTX 960 avec un indicateur de benchmark… Une carte dont la sortie prochaine est certes quasi certaine, mais pas encore annoncée officiellement). Vous vous en doutez, avec des contraintes tarifaires aussi élevées, le concept a du mal à passer la seconde, et ne rassemble pour l’instant que 26 732$, sur les 150 000 demandés, sachant qu’il reste 18 jours à PiixL pour combler cet écart.

Quant aux autres Steam machines, on espère qu’elles donneront de leurs nouvelles lors du prochain salon Paris Games Week, qui se déroulera à Paris du 29 octobre au 2 novembre.