Accueil » Actualité » Galaxy Note 7 : première activation officielle du kill Switch en Nouvelle-Zélande

Galaxy Note 7 : première activation officielle du kill Switch en Nouvelle-Zélande

Pour la première fois de l’histoire des smartphones, un fabricant va désactiver à distance une fonctionnalité majeure sur toute une gamme de produits, à l’insu du consommateur, afin de l’inciter à remplacer son terminal.

Image 1 : Galaxy Note 7 : première activation officielle du kill Switch en Nouvelle-ZélandeLa batterie de ce Note 7 a pris feu

Samsung va désactiver à distance les modules cellulaires des Galaxy Note 7 vendus en Nouvelle-Zélande le 18 novembre prochain. Selon son communiqué, la firme va contacter ses clients à deux reprises d’ici la date butoir pour les inciter à changer leur smartphone ou se faire rembourser. Passer ce délai, le téléphone sera fonctionnel et pourra se connecter à un réseau Wi-Fi, mais sa connexion au réseau cellulaire sera compromise.

À lire aussi :

Mesure sans précédent

Pour la première fois de son histoire, Samsung va officiellement activer un kill switch sur toute une gamme de téléphones. Il y avait jusqu’à présent eu des rumeurs anticipant une telle mesure, mais le fabricant les avait toujours démenties. L’initiative d’aujourd’hui est néanmoins très limitée puisque seuls les terminaux achetés et utilisés en Nouvelle-Zélande sont concernés, probablement pour des raisons légales.