Accueil » Actualité » Gears of War 4 : taux d’images par seconde illimité sur PC

Gears of War 4 : taux d’images par seconde illimité sur PC

Présenté lors de l’E3 2105, Gears of War 4 a profité de cette édition 2016 pour se dévoiler plus en détail. L’occasion de découvrir son arrivée sur PC via la boutique Windows, mais aussi d’en apprendre plus sur les spécificités techniques de la bête.

Image 1 : Gears of War 4 : taux d'images par seconde illimité sur PC

Si l’on se doutait que le nouvel épisode de la franchise Gears of War allait venir garnir la ludothèque de la Xbox One, l’annonce de son arrivée sur Windows 10 n’a pas manqué de ravir les joueurs PC qui ont déjà fait le tour de l’Ultimate Edition sortie en Mars dernier. Si les configurations requises pour profiter pleinement de ce quatrième épisode n’ont pas encore été révélées, il a tout de même été possible d’en apprendre plus sur ses limitations techniques.

Une version PC débridée

C’est à l’occasion d’une interview avec Michael Rayner, directeur technique de The Coalition, le studio en charge du développement, que nos confrères d’Inquisitr ont pu dégotter quelques informations très intéressantes. Pour commencer, il a été possible d’apprendre que la version Xbox One serait capée à 30 ips en 1080p pour la campagne solo, tandis que le multijoueur verrait cette limite monter à 60 ips. Dans le cas d’une partie en coopération, le framerate retomberait bien évidemment à 30 fps. Ensuite, ce bon Michael a évoqué le sort de la version PC, et c’est là que les choses deviennent intéressantes. Il a annoncé que cette version Windows 10 ne serait pas limitée et qu’elle pourrait très largement dépasser les 60 fps en fonction du matériel utilisé. Mieux encore, il sera possible de jouer en cross-play avec des joueurs consoles, sans que cela n’impacte le framerate du joueur PC, ni que cela n’affecte la stabilité du jeu. Gears of War 4 est prévu pour le 11 octobre prochain sur Xbox One, tandis que la version PC ne bénéficie pas, à l’heure actuelle, d’une date de sortie ferme.