Accueil » Dossier » GeForce GTX 580 : la carte que nous attendions il y a 8 mois

GeForce GTX 580 : la carte que nous attendions il y a 8 mois

1 : Introduction 2 : GF110 : le Fermi relifté 3 : GeForce GTX 580 : nouveau design 4 : Configuration de test et benchmarks 5 : 3DMark Vantage 6 : Metro 2033 (DX11) 7 : Lost Planet 2 (DX11) 8 : Aliens vs. Predator (DX11) 9 : Battlefield: Bad Company 2 (DX11) 10 : Civilization V (DX11) 11 : DiRT 2 (DX11) 12 : Just Cause 2 (DX11) 14 : Performances en SLI/CrossFire 15 : Consommation, température et bruit 16 : Conclusion

Adobe Premiere Pro CS5

Rendu matériel vs rendu logiciel

Image 1 : GeForce GTX 580 : la carte que nous attendions il y a 8 mois

Cela faisait un moment que nous cherchions une application non vidéoludique à inclure dans nos tests de cartes graphiques ; le logiciel Adobe Premiere Pro CS5 est suffisamment populaire auprès des professionnels et des utilisateurs avancés pour tenir ce rôle et faire la démonstration de ce que peut apporter le calcul sur GPU, une technologie qu’il prend maintenant en charge de manière native.

Rappelons que le Mercury Playback Engine d’Adobe n’est compatible qu’avec un nombre limité de cartes graphiques CUDA. Malheureusement, ni la GeForce GTX 480 ni la 580 ne sont sur la liste alors que, paradoxalement, la GeForce GTX 470 s’y trouve ; nous avons donc dû « hacker » Premiere pour les faire fonctionner (si l’anglais ne vous rebute pas, n’hésitez pas à consulter l’article de notre collaborateur William Van Winkle sur les performances d’Abode CS5 pour savoir comment faire). Nous n’avons pas testé les cartes AMD car il ne s’agit pas d’un match AMD/Nvidia, mais bien d’un comparatif entre le rendu matériel (GPU) et logiciel (CPU). Les cartes AMD devraient se comporter de manière très similaire aux rendus logiciels, avec un score dépendant essentiellement de notre Core i7-980X overclocké à 4,2 GHz ici.

Sans surprise, le rendu avec accélération matérielle est plus de 20 fois plus rapide que le rendu logiciel. La vraie question est toutefois la suivante : cela vaut-il la peine de mettre 500 € dans une carte graphique pour bénéficier de meilleures performances dans le Mercury Playback Engine ? Probablement pas : même notre petite GeForce GTS 450 parvient à terminer ce projet, pourtant bourré d’effets, en 1’35. Alors certes, la GTX 580 bat la 480 de quatre secondes, mais au final, cette carte n’est vraiment intéressante que si le jeu est votre priorité. Si ce n’est pas le cas, un GPU mois onéreux (et pris en charge) suffit largement.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. GF110 : le Fermi relifté
  3. GeForce GTX 580 : nouveau design
  4. Configuration de test et benchmarks
  5. 3DMark Vantage
  6. Metro 2033 (DX11)
  7. Lost Planet 2 (DX11)
  8. Aliens vs. Predator (DX11)
  9. Battlefield: Bad Company 2 (DX11)
  10. Civilization V (DX11)
  11. DiRT 2 (DX11)
  12. Just Cause 2 (DX11)
  13. Adobe Premiere Pro CS5
  14. Performances en SLI/CrossFire
  15. Consommation, température et bruit
  16. Conclusion