Accueil » Test » GeForce GTX 960 : révolution dans le milieu de gamme ? » Page 11

GeForce GTX 960 : révolution dans le milieu de gamme ?

1 : Introduction 2 : Les cartes testées 3 : Configuration et protocole de test 4 : Résultats dans les jeux 5 : MFAA 6 : Performances des cartes partenaires Nvidia 7 : Consommation de chaque GeForce GTX 960 8 : Consommation sur trois générations 9 : Temperatures et photos infrarouges 10 : Bruit

Conclusion

Avant de parler de la GeForce GTX 960 proprement dit, il est probablement utile de récapituler les résultats des benchmarks en 1080p (nous n’aborderons pas ceux en 4K car cette résolution est clairement trop élevée pour les cartes graphiques de cette catégorie). Il convient de garder à l’esprit le fait que nous n’avons pas eu de carte de référence à tester pour ce lancement : le modèle qui représente les performances de la GeForce GTX 960 est une Asus Strix, une carte overclockée en usine (+135 MHz tout de même) et, surtout, disposant d’un TDP de 140 watts, ce qui est nettement plus élevé que les 120 watts de référence.

Image 1 : GeForce GTX 960 : révolution dans le milieu de gamme ?

En moyenne, l’Asus Strix GTX 960 affiche des performances supérieures de 5 % à celles de la Radeon R9 285 ; elle est donc un peu plus proche de la GeForce GTX 770 que de la 760. Une GTX 960 de référence aurait été plus lente que celle d’Asus et donc légèrement moins véloce qu’une Radeon R9 285, sans pour autant cesser de se montrer concurrentielle.

On trouve des Radeon R9 285 entre 230 et 290 € sur internet, ce qui est nettement plus élevé que les 199 € demandés en offre de lancement pour la GeForce GTX 960 (ou même que les 210 € que devraient coûter la plupart des modèles overclockés en usine). Les performances moyennes des deux cartes sont toutefois si proches qu’il va falloir trouver d’autres critères pour les démarquer. La principale différence réside dans les rendements : la GeForce GTX 960 est plus efficace que la Radeon, ce qui constitue du pain béni pour les possesseurs de boîtiers compacts. L’autre grand facteur de différenciation est la technologie MFAA, qui est propre à Nvidia et qui accroît l’anti-aliasing tout en ayant moins d’incidence sur les performances que le MSAA. Vient enfin un point qui nous étonne toujours : la popularité croissante de l’enregistrement des parties de jeu vidéo. Les amateurs de cette pratique se tourneront sans nul doute vers les cartes GeForce : la technologie ShadowPlay de Nvidia offre en effet une solution exceptionnelle dans la mesure où elle n’a pratiquement aucun effet négatif sur les performances.

Image 2 : GeForce GTX 960 : révolution dans le milieu de gamme ?

La technologie d’enregistrement de jeu vidéo d’AMD, nommé GVR et passant par l’utilitaire Raptr n’est pas aussi performante, même si elle est considérablement supérieure à Fraps. Nvidia a également l’avantage de proposer la prise en charge des écrans compatibles G-Sync, mais il convient de mentionner que les écrans compatibles freeSync, la technologie concurrente d’AMD, ne devraient pas tarder à arriver sur le marché. Les joueurs de MOBA apprécieront ce que la technologie DSR (présente sur les cartes GeForce) peut faire pour eux en termes de qualité visuelle, mais une fois encore, AMD a trouvé la parade avec le VSR, lancé il y a peu. Et il y a bien entendu l’API AMD Mantle à prendre en considération ; si seulement plus de titres étaient capables d’en profiter…

Nous sommes des puristes des performances : à ce titre, il est plutôt rare que nous recommandions une carte graphique pour ses fonctionnalités. Mais si le rapport performances/consommation est pour vous un point important, la GeForce GTX 960 est un excellent choix. Si vous aimez enregistrer vos exploits en ligne, Nvidia ShadowPlay est à l’heure actuelle votre meilleure option. Et le MFAA de Nvidia est un formidable moyen de bénéficier d’un anti-aliasing de qualité sans pour autant voir les performances tomber en chute libre. Certes, aucune des fonctionnalités précitées ne perturbent autant le statu quo que l’avait fait le tarif agressif de la GeForce GTX 970, mais elles rendent la GTX 960 très intéressante par rapport à la Radeon R9 285 d’AMD. Et quand on sait que l’on peut acquérir un modèle overclockées en usine pour 210 €, il y a encore moins de raisons d’aller chercher ailleurs.

Avantages :

– Consommation fortement réduite
– Exclusivités GeForce attrayantes (Shadowplay et MFAA)
– Modèles overclockés en usine à peine plus chers que les cartes de références
– Prix attractif (199 € en offre de lancement)

Inconvénients :

– Carte de référence très proche de la GeForce GTX 760 qu’elle remplace

Verdict :

Une carte de milieu de gamme bien pensée qui va enfin permettre au grand public de jouir des avantages de l’architecture Maxwell en termes de consommation et de fonctionnalités et qui va remplacer les derniers modèles à base de puce Kepler

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Les cartes testées
  3. Configuration et protocole de test
  4. Résultats dans les jeux
  5. MFAA
  6. Performances des cartes partenaires Nvidia
  7. Consommation de chaque GeForce GTX 960
  8. Consommation sur trois générations
  9. Temperatures et photos infrarouges
  10. Bruit
  11. Conclusion