Accueil » Test » GeForce GTX 960 : révolution dans le milieu de gamme ? » Page 4

GeForce GTX 960 : révolution dans le milieu de gamme ?

1 : Introduction 2 : Les cartes testées 3 : Configuration et protocole de test 5 : MFAA 6 : Performances des cartes partenaires Nvidia 7 : Consommation de chaque GeForce GTX 960 8 : Consommation sur trois générations 9 : Temperatures et photos infrarouges 10 : Bruit 11 : Conclusion

Résultats dans les jeux

Battlefield 4

Battlefield 4 est l’un des benchmarks que nous utilisons le plus fréquemment ; avec le débarquement prochain de Battlefield: Hardline, basé sur le même moteur graphique (Frostbite 3), il est plus pertinent que jamais.

L’Asus Strix GTX 960 gratte quelques images/s à la Radeon R9 285 de référence et donne un résultat très jouable en 1080p avec le niveau de détails réglé sur Ultra. Lorsque nous passons en 4K et abaissons le niveau de détails sur Moyen, la GTX 960 parvient à se maintenir systématiquement au-dessus des 30 images/s, mais se fait légèrement devancer par la Radeon R9 285.

Assassin’s Creed Unity

Essayons maintenant Assassin’s Creed Unity. Ce jeu nécessite une configuration incroyablement musclée ; voyson si la GeForce GTX 960 parvient à s’en tirer.

Même au niveau de détails le plus faible et en 1080p, l’Asus GTX 960 passe à grand peine la barre des 30 images/s de moyenne, avec quelques creux à 26 images/s en charge. La Radeon R9 285 tire un peu mieux son épingle du jeu, mais affiche cependant elle aussi un framerate minimal inférieur à 30 images/s.

Le moteur n’est clairement pas optimisé pour la 4K : nous avons droit à l’équivalent vidéoludique d’une présentation PowerPoint (des saccades, des saccades et encore des saccades) dès que l’on adopte cette résolution. Même la GeForce GTX 970 et la Radeon R9 290X sont incapables d’atteindre les 30 images/s de framerate minimal.

Far Cry 4

En 1920×1080 avec les détails élevés, l’Asus Strix GTX 960 ne descend pas sous les 54 images/s et prend une légère avance sur l’AMD Radeon R9 285. Lorsqu’on passe en 4K, par contre, ni l’une ni l’autre ne permet de jouer dans de bonnes conditions, même avec les détails au minimum.

Middle-Earth: Shadow of Mordor

Middle-Earth: Shadow of Mordor, un titre édité par Monolith, a été la bonne surprise de l’automne 2014.

En 1080p avec les détails en Ultra, GTX 960 overclockée en usine d’Asus se maintient en permanence au-dessus des 40 images/s ; elle se laisse toutefois légèrement devancer par la Radeon R9 285.

En 4K avec le niveau de détails réglé sur Moyen, l’écart se creuse : la Radeon permet toujours de jouer, mais la GTX souffre de baisses de régime gênantes.

Thief

Thief n’a pas été encensé par la critique, ce qui ne l’empêche pas de jouir d’une certaine popularité. Il a surtout l’avantage de nous permettre de voir l’API Mantle d’AMD en action.

Toutes les GeForce souffrent un peu dans ce titre, à l’exception de la GTX 970 qui s’en sort très bien. Cela n’empêche pas l’Asus Strix GTX 960 d’afficher un framerate minimal de 40 images/s en 1920×1080 avec les détails réglés sur Very High. Mieux encore : en 4K avec les détails faibles, elle se paie même le luxe de passer devant la Radeon R9 285.

Nous n’avons toutefois pas pu tester l’API Mantle à cette résolution, car elle fait planter le jeu.

En 1080p avec les détails en Ultra, l’Asus Strix GTX 960 prend une avance notable sur la Radeon R9 285. En 4K avec des réglages visuels personnalisés, par contre, le retour à la réalité est assez brutal.

Alien: Isolation

Notre dernier benchmark « gaming » est le jeu de survival horror Alien: Isolation.

En Full HD avec les détails à fond, aucune des cartes testés ne descend sous les 58 images/s et la GeForce GTX 960 permet de jouer de manière bien plus fluide que la Radeon.

En 4K avec les détails légèrement réduits, les deux cartes graphiques se valent : elles peinent toutes deux à maintenir leur framerate au-dessus de 30 images/s dans les passages les plus lourds.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Les cartes testées
  3. Configuration et protocole de test
  4. Résultats dans les jeux
  5. MFAA
  6. Performances des cartes partenaires Nvidia
  7. Consommation de chaque GeForce GTX 960
  8. Consommation sur trois générations
  9. Temperatures et photos infrarouges
  10. Bruit
  11. Conclusion