Accueil » Test » GeForce GTX 960 : révolution dans le milieu de gamme ? » Page 5

GeForce GTX 960 : révolution dans le milieu de gamme ?

1 : Introduction 2 : Les cartes testées 3 : Configuration et protocole de test 4 : Résultats dans les jeux 6 : Performances des cartes partenaires Nvidia 7 : Consommation de chaque GeForce GTX 960 8 : Consommation sur trois générations 9 : Temperatures et photos infrarouges 10 : Bruit 11 : Conclusion

MFAA

Le MFAA, ou Multi-Frame Anti-Aliasing, est une technologie d’anticrénelage qui fait appel à des grilles d’échantillonnage qui varient avec le temps et les associent à un filtre de moyennage visant à obtenir une approximation des résultats générés par le MSAA, beaucoup plus lourd en termes de calculs. Par exemple, combiner le MSAA 2x avec le MFAA résulte en ce que Nvidia appelle le MFAA 4x, un résultat qui, selon la firme, est comparable au MSAA 4x mais avec des performances considérablement réduites.

La faiblesse du MFAA réside dans le fait que son filtre fonctionne mal en cas de mouvements brusques de la caméra, mais en pratique, ce n’est pas vraiment un problème car on ne remarque pas les artefacts d’aliasing lorsque le décor défile rapidement.

Image 1 : GeForce GTX 960 : révolution dans le milieu de gamme ?

D’après nos tests, le MFAA 4x est plus joli que le MSAA 2x et, selon, équivalent au MSAA 4x en termes de qualité visuelle. Nous n’avons d’ailleurs pas remarqué de dégradation de l’image lors des mouvements rapides ou brusques. Par contre, comme vous pourrez le constater sur les captures d’écran ci-dessus, le MFAA ajoute un peu de bruit aux bords des objets. Bref, ce n’est pas parfait, mais il y a tout de même de fortes chances pour que les joueurs apprécient. Quid des performances, cependant ?

À ce niveau, les résultats sont impressionnants et font du MFAA une technologie qui apporte une véritable valeur ajoutée aux cartes GeForce, d’autant que, alors qu’à l’origine, seule une poignée de jeux le prenaient en charge, il est maintenant géré par tous les titres DirectX11 compatibles avec le MSAA (selon les dires de Nvidia, et à l’exception de Dead Rising 3, Dragon Age 2 et Max Payne 3). Le seul problème est qu’un grand nombre de jeux récents font plutôt appel à des techniques d’anti-aliasing basées sur le post-processing, comme le FXAA ou le SMAA. Nous avons été surpris de constater que, dans notre batterie de benchmarks, seul Battlefield 4 utilisait le MSAA 4x aux niveaux de détails que nous avons testés. Il n’en reste pas moins que le MFAA est une technologie que les joueurs souhaitant combiner qualité d’image et framerate élevé apprécieront.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Les cartes testées
  3. Configuration et protocole de test
  4. Résultats dans les jeux
  5. MFAA
  6. Performances des cartes partenaires Nvidia
  7. Consommation de chaque GeForce GTX 960
  8. Consommation sur trois générations
  9. Temperatures et photos infrarouges
  10. Bruit
  11. Conclusion