Accueil » Actualité » GeForce GTX Maxwell et Pascal : le succès de NVIDIA passe par le Tiled Rendering

GeForce GTX Maxwell et Pascal : le succès de NVIDIA passe par le Tiled Rendering

Diviser pour mieux régner.

Image 1 : GeForce GTX Maxwell et Pascal : le succès de NVIDIA passe par le Tiled RenderingLe Tiled Rendering, selon NVIDIA (Source : TechPowerUp)NVIDIA a confirmé hier utiliser un rendu en mosaïque (Tiled Rendering) sur ses processeurs Maxwell et Pascal, expliquant ainsi ses choix architecturaux, et l’excellent rendement de ses GPU. L’utilisation de cette méthode de rendu avait été révélée l’année dernière par Real World Technologies. Contrairement à AMD qui opère un rendu immédiat de l’ensemble de l’image, les GeForce divisent la scène en mosaïque plus ou moins large en fonction de sa complexité.

À lire aussi :
Comparatif : les cartes graphiques du moment au banc d’essai

Bientôt AMD

Ainsi, NVIDIA peut se contenter de stocker les mosaïques dans son cache L2, qui a grandement augmenté depuis Maxwell, afin de réduire les accès à la VRAM. Le système peut facilement garder une mosaïque en mémoire, jusqu’à ce que toute la scène soit rendue, pour économiser des ressources. Une telle méthode est en vigueur depuis longtemps sur les GPU pour mobiles, mais l’implémentation de Nvidia est différente. Le Tiled Rendering permet aussi de rendre plusieurs mosaïques en parallèle afin de mieux exploiter la puissance de calcul du GPU. Selon les premières informations en provenance d’AMD, les Radeon RX Vega non annoncées cette semaine adopteraient un système similaire.