Accueil » Dossier » GeForce RTX : toutes les nouveautés de l’architecture Turing

GeForce RTX : toutes les nouveautés de l’architecture Turing

1 : NVIDIA Turing : une ray-volution ? 2 : Les GPU TU102, TU104 et TU106 en détail 3 : Le SM Turing en détail 4 : L'IA au service du rendu 3D 5 : Le RayTracing hybride expliqué 6 : Un shading plus intelligent 7 : La notion de RTX OPS : quel calcul ? 8 : NVLink : le renouveau du SLI ? 9 : Du 8K en 60 Hz, VirtualLink pour la VR 11 : Rénovation pour les cartes Founders Edition 12 : NVIDIA scanner : overclocking automatique !

Meilleur encodeur vidéo hardware

Turing s’équipe d’un nouveau moteur d’encodage et de décodage vidéo matériel, annoncé plus efficace dans tous les domaines. Le streaming étant devenu très important pour les joueurs, il fallait perfectionner l’encodage, ce qui est chose faite. NVIDIA annonce que son nouveau NVENC est capable d’encoder en temps réel une vidéo 8K HDR à 30 images par seconde. L’encodeur permettrait aussi d’économiser 25 % de débit en H.265 et 15 % en H.264, améliorant donc la qualité finale de l’image à débit égal. Pour la première fois, NVIDIA annonce surpasser la qualité d’encodage logiciel en x264 en mode Fast pour du temps réel.

Image 1 : GeForce RTX : toutes les nouveautés de l'architecture Turing

Côté décodage, NVENC est désormais capable de gérer le VP9 en 10 et 12 bits HDR, et le HEVC 4:4:4 10 et 12 bits HDR. Par rapport à Pascal, NVIDIA ajoute simplement le HEVC 4:4:4 en 12 bits.

Sommaire :

  1. NVIDIA Turing : une ray-volution ?
  2. Les GPU TU102, TU104 et TU106 en détail
  3. Le SM Turing en détail
  4. L'IA au service du rendu 3D
  5. Le RayTracing hybride expliqué
  6. Un shading plus intelligent
  7. La notion de RTX OPS : quel calcul ?
  8. NVLink : le renouveau du SLI ?
  9. Du 8K en 60 Hz, VirtualLink pour la VR
  10. Meilleur encodeur vidéo hardware
  11. Rénovation pour les cartes Founders Edition
  12. NVIDIA scanner : overclocking automatique !