Accueil » Actualité » Geinimi, le virus qui s’en prend à Android

Geinimi, le virus qui s’en prend à Android

Image 1 : Geinimi, le virus qui s’en prend à Android

Si l’on en croit le cabinet Lookout Mobile Security, un virus nommé Geinimi menacerait à l’heure actuelle les smartphones Android sur le sol chinois.

Un virus pour smartphone

Qualifié d’extrêmement sophistiqué, Geinimi serait capable de récupérer de nombreuses données personnelles stockées sur le smartphone (position GPS, identifiant IMEI, liste des applications installées), puis de les envoyer automatiquement vers des serveurs distants. Ce virus serait également capable de télécharger des applications, de demander la désinstallation d’un composant, voire de recevoir des commandes d’exécution à distance.

Geinimi n’infecterait toutefois pas les applications disponibles via l’Android Market officiel, mais utiliserait des applications (en particulier des jeux) disponibles sur des versions chinoises non-officielles de l’Android Market. Selon certains experts, Geinimi pourrait être l’œuvre d’un réseau de publicités malveillantes. Une chose est sure : avec des systèmes d’exploitation toujours plus complexes, nos smartphones deviennent de plus en plus vulnérables à ce type de virus…