Accueil » Test » Gigabyte P34W : le portable de jeux discret ? » Page 4

Gigabyte P34W : le portable de jeux discret ?

1 : Introduction 2 : Tour du propriétaire : à l’extérieur 3 : Tour du propriétaire : vue de l’intérieur 5 : Ecran, autonomie, réseau et températures 6 : Conclusion

Benchmarks

Vu le positionnement du P34W v3, il est logique de s’intéresser aux performances en jeu avant tout. Notre suite de test comprend donc six titres : Battlefield 4, Middle-earth: Shadow of Mordor, Thief, Metro Last Light, Tomb Raider et Grid 2.

Par ailleurs, tous des benchmarks ont été conduits avec le portable branché sur secteur ainsi que notre profil « Power » sous Windows 8. L’écran a ensuite été calibré à 200 cd/m2, après quoi nous avons répété les tests sur batterie.

Benchmarks
Jeux
Battlefield 4DirectX 11, 100 sec. sous Fraps, “Tashgar”, profil Ultra, 1920×1080
Grid 2 DirectX 11, 120 sec. sous Fraps, benchmark intégré, profil Ultra, 1920×1080
Middle-earth: Shadow of Mordor
DirectX 11, 40 sec. sous Fraps, benchmark intégré, profil Ultra, 1920×1080
Thief
DirectX 11, 70 sec. sous Fraps, benchmark intégré, profil Very High, 1920×1080
Tomb Raider
DirectX 11, 45 sec. sous Fraps, benchmark THW, profil Ultra, 1920×1080
Metro Last Light
DirectX 11, 145 sec. sous Fraps, benchmark intégré, profil Very High, 1920×1080
Adobe Creative Suite
Adobe Photoshop CCTâche OpenCL personnalisée
Transcodage Audio/Vidéo
LAME MP3Version 3.98.3: CD audio “Terminator II SE”, 53 min, conversion WAV vers MP3 audio format, commande: -b 160 –nodes (160Kb/s)
HandBrake CLIVersion 0.99: Vidéo prise avec un Canon EOS 7D (1920×1080, 25 ips) 1 minute 22 secondes
Audio: PCM-S16, 48,000Hz, stéréo. Transcodage: AVC1 & AAC (profil élevé)
TotalCode Studio 2.5Version 2.5.0.10677: MPEG-2 vers H.264, MainConcept codec H.264/AVC, 28 sec de TVHD 1920×1080 (MPEG-2), Audio: MPEG-2 (44.1kHz, stéréo, 16 bits, 224Kb/s), codec: H.264 Pro, mode: PAL 50i (25 ips), profil: H.264 BD HDMV
Productivité
Autodesk 3ds Max 2015Tâche iray
BlenderVersion 2.68A, Cycles Engine, syntaxe blender -b thg.blend -f 1, 1920×1080, AA 8x, rendu THG.blend frame 1
Compression
7-ZipVersion 9.30 alpha (64 bits): fichier THW (1,3 Go) vers .7z, lignes de commande “a -t7z -r -m0=LZMA2 -mx=5”
Tests synthétiques et réglages
3DMark
FireStrike: modes “Graphics”, “Physics” et “Combined”
PCMark 8Profils “Home”, “Creative” et “Work” (avec accélération matérielle), stockage
SiSoftware SandraModule bande passante mémoire
Tests d’autonomie
PCMark 8Profils “Home”, “Creative”, “Work”

Image 1 : Gigabyte P34W : le portable de jeux discret ?

Lorsqu’il est branché sur secteur, le Gigabyte P34W v3 parvient à un score de 6603 points sous 3DMark FireStrike. Sur batterie, nous avons relevé 4960 points, soit une baisse d’environ 25 %. Pour mieux situer ces performances, une GeForce GTX 970M offre environ 80% des performances d’une GTX 970 à la base. Par ailleurs, le Gigabyte P35X v3 qui nous est parvenu en début d’année s’appuyait sur une GeForce GTX 980M pour atteindre 8261 points.

Image 2 : Gigabyte P34W : le portable de jeux discret ?

Les résultats sous PCMark 8 ci-dessous ont été obtenus avec accélération matérielle : lorsque l’on est en déplacement et donc limité par les capacités de la batterie, tout ce qui peut être fait afin de ramener le portable à un état de charge minimal (c’est-à-dire au repos) contribue à préserver l’autonomie. Ceci passe notamment par l’utilisation des ressources disponibles en calcul à chaque fois que cela est possible.

Image 3 : Gigabyte P34W : le portable de jeux discret ?

Naturellement, les performances en stockage sont radicalement différentes entre SSD et disque dur. La bonne nouvelle vient du fait que les variations sont minimes entre mode secteur et batterie.

Jeux

Comme évoqué plus tôt, nous effectuons les tests sur secteur puis sur batterie, ce qui génère des résultats très différents dès lors que la technologie NVIDIA Battery Boost rentre en jeu.

Idéalement, on souhaiterait voir le P34W v3 maintenir 30 ips constats sur batterie (ou tout autre débit d’image préalablement paramétré via GeForce Experience). Sur secteur, le portable devrait offrir des performances suffisantes en définition native avec réglages graphiques au maximum.

Le fait est que portable de Gigabyte ne déçoit pas : sur secteur, nous avons pu jouer à chacun des six titres en 1080p et détails au maximum tout en profitant d’un bon débit d’images : plus de 53 ips pour Battlefield 4, 50 ips pour Metro Last Light, quasiment 80 ips pour Tomb Raider, environ 50 ips pour Thief et enfin presque 90 ips pour Grid 2 qui a la particularité d’être plus dépendant des ressources processeur que les cinq autres titres du panel.

Sur batterie et donc avec des fréquences inférieures, le P34W v3 est suffisamment puissant pour proposer 30 ips constants sur ces jeux sans sacrifices visuels. Ceci démontre que la GeForce GTX 970M est parfaitement taillée pour la dalle 14 pouces 1080p du portable. Une carte plus performante (comme la 980M) n’aurait de sens qu’à condition de brancher un moniteur externe proposant une définition supérieure, mais vu l’absence de DisplayPort, le P34W v3 ne constituerait pas notre premier choix dans ce cadre d’utilisation.

Productivité

L’Intel Core i7-4720HQ est un processeur répandu parmi les marques proposant des portables orientés jeux. Il s’agit d’un quad core avec Hyper-Threading, ce qui lui permet de gérer efficacement les tâches mutlithread, tout en sachant que l’architecture Haswell est également à l’aise avec les tâches monothread.

Ces résultats montrent à quel point les performances diffèrent suivant que le P34W v3 est branché ou sur batterie. L’utilisation légère ne pose pas de problème comme en témoigne le benchmark sous Lame. En revanche, les tests sous TotalCode Studio, HandBrake et 3ds Max iray sont multithread et beaucoup plus exigeants : on relève des résultats nettement inférieurs lorsque l’on est sur batterie.

Enfin, le benchmark sous Photoshop, logiciel profitant d’une accélération OpenCL, illustre également la baisse de performances dès lors que le portable est utilisé sur batterie. Sachant que la GeForce GTX 970M abaisse ses fréquences dans ce cas, le constat était toutefois prévisible.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Tour du propriétaire : à l’extérieur
  3. Tour du propriétaire : vue de l’intérieur
  4. Benchmarks
  5. Ecran, autonomie, réseau et températures
  6. Conclusion