Accueil » Actualité » Google bloquerait les hybrides Windows/Android

Google bloquerait les hybrides Windows/Android

Mais où sont les tablettes hybrides ? Au CES, Asus a montré une tablette, la Transformer Book Duet TD300, équipée de Windows 8.1 et d’Android, le tout sur une plateforme Intel. Quelques mois plutôt, Samsung montrait l’Ativ Q, une autre tablette « hybride » qui accepte Windows et Android. Point commun entre les deux appareils ? Ils ne sont pas disponibles. Et selon plusieurs sources, il y aurait une bonne raison : Google.

En effet, Google n’apprécierait pas ces appareils qui ne mettent pas en avant uniquement le système d’exploitation maison. Et pour des constructeurs majeurs comme Asus ou Samsung, se passer de l’aval de Google pour proposer une tablette n’est pas réellement une option. En effet, Google n’a pas la main sur Android en tant que tel, mais l’accès au Google Play Store et certaines applications nécessitent l’approbation du géant, qui peut donc bloquer la commercialisation de certains produits (et ce qui est visiblement le cas ici).

Image 1 : Google bloquerait les hybrides Windows/AndroidLa Duet

Ce n’est pas la première fois que Google est accusé de pratiques de ce genre : on sait par exemple que les constructeurs qui veulent vendre un appareil sous Android avec les services de Google n’ont pas le droit de produire des appareils qui utilisent un fork d’Android, par exemple. Acer en a fait les frais : son smartphone sous Aliyun, un OS chinois basé sur Android, n’est pas sorti pour cette raison. Plus globalement, les sociétés à vendre des smartphones ou des tablettes équipés d’un fork d’Android sont rares, les deux principales étant Amazon et Nokia, qui appartient à Microsoft.

Reste à espérer que la situation se débloque : la tablette d’Asus a été appréciée au CES et le produit est intéressant.