Accueil » Actualité » Google Chrome grève-t-il l’autonomie des PC ?

Google Chrome grève-t-il l’autonomie des PC ?

Chrome grève-t-il l’autonomie des ordinateurs portables ? C’est ce que ce papier indique. La raison est simple : Chrome, le navigateur de Google, modifierait la valeur du « clock tick rate » de Windows, ce qui influe sur l’autonomie. Expliquons.

Chrome demande plus de réactivité

En simplifiant, la valeur en question est la période minimale après laquelle le processeur va aller vérifier qu’il y a une tâche. Par défaut, elle est de 15,625 ms, ce qui indique que le processeur va se réveiller environ 64 fois par seconde, et ensuite se « rendormir » pendant cette période. Pour un ordinateur qui n’effectue pas de tâche gourmande, c’est généralement suffisant.

Image 1 : Google Chrome grève-t-il l'autonomie des PC ?Clockres sur une de nos machinesLe problème, c’est que quand Chrome se lance, il fixe automatiquement cette valeur à 1 ms, ce qui oblige le processeur à se réveiller 1 000 fois par seconde et grève l’autonomie. Selon Microsoft, l’augmentation de la consommation peut être de plus de 25 %, et c’est particulièrement visible en idle. Selon l’auteur, sa machine consomme entre 12 et 15 W en idle, et entre 15 et 20 W dans le même cas quand Chrome est simplement lancé. Dans notre cas, nous avons testé sur une machine de bureau et la valeur, même sans lancer d’application, était fixée à 0,977 ms, il est possible de la mesurer avec utilitaire Clockres 2.0. 

Visiblement, le fonctionnement de Chrome est anormal, et c’est a priori considéré comme un bug. Internet Explorer, le navigateur de Microsoft, modifie la valeur uniquement en cas de besoin : si un onglet demande une réactivité élevée (typiquement de la vidéo), la valeur est modifiée, et elle revient à sa valeur initiale quand l’onglet est fermé.

À noter que le fonctionnement est différent sous Linux et Mac OS X (qui gèrent les timers d’une autre manière). Reste à voir si Google considère ce problème comme un bug à corriger ou comme une feature qui rend Chrome plus réactif que ses concurrents dans certains cas…