Accueil » Actualité » Google : des serveurs en pleine mer ?

Google : des serveurs en pleine mer ?

Si Google n’indique pas le nombre de serveurs qu’il utilise pour traiter les innombrables requêtes qui lui parviennent chaque seconde du monde entier, certaines estimations situent ce chiffre quelque part entre 450 000 et un million de machines. Une telle quantité de serveurs demande bien entendu beaucoup de place, mais également beaucoup d’énergie pour fonctionner et être refroidis. On comprend dès lors mieux que le géant ait annoncé cette année la création d’un centre de recherches et de développement visant à réduire les émissions de carbone du groupe en travaillant sur les énergies renouvelables.

De l’énergie grâce aux vagues

Les chercheurs ne semblent toutefois pas s’être arrêtés aux seules énergies solaires et éoliennes puisque certaines rumeurs indiquent que Google envisagerait de placer ses serveurs… en pleine mer ! Cette solution permettrait de payer moins de taxes foncières, mais également d’utiliser l’énergie des vagues pour créer de l’électricité.

Un brevet, déposé en 2007, explique d’ailleurs comment installer des serveurs sur « un ou plusieurs navires amarrés à un corps immergé à partir duquel l’énergie du mouvement naturel de l’eau peut être récupérée et transformée en électricité et depuis lequel de l’eau peut être pompée pour évacuer la chaleur ».

Cette technique utilise des systèmes flottants déjà commercialisés par la société écossaise Pelamis et composés de différents tubes articulés dont le mouvement génère de l’électricité. Une idée assez originale, que l’on aimerait bien ne pas voir tomber à l’eau…