Accueil » Actualité » Google Stadia : des CPU Intel derrière les GPU AMD

Google Stadia : des CPU Intel derrière les GPU AMD

Mais pourquoi tant de mystères ?!

Image 1 : Google Stadia : des CPU Intel derrière les GPU AMD

La semaine dernière, Google a annoncé sa plateforme de cloud gaming Stadia. L’entreprise n’a pas été avare en détails pour le GPU. Chaque serveur embarquera un GPU AMD personnalisé avec 56 unités de calcul, capable de délivrer 10,7 téraflops. Pour le CPU en revanche, le géant de Mountain View s’est révélé moins loquace. AMD a pris les devants et confirme que Google a bien passé commande auprès d’Intel.

À lire aussi : Intel fournira des GPU Xe dans un supercalculateur Aurora visant l’exaflop

EPYC en embuscade ?

Lors de sa présentation, Google a simplement communiqué les fréquences d’horloge (2,7 GHz) de ses puces x86 AVX2, sans donner plus d’informations. La raison pour laquelle l’entreprise n’a pas souhaité évoquer Intel reste un mystère. D’autant plus que ce genre de partenariat est une aubaine pour l’heureux élu. En témoigne le prix de l’action d’AMD qui a explosé, passant de 25,70 à 27,89 dollars en quelques heures. Des rumeurs suggèrent que Google prévoit de passer aux processeurs EPYC à terme, ou à une plateforme Intel encore non dévoilée. Phil Harrison, vice-président de Google, a d’ailleurs précisé qu’il ne s’agissait « que de Gen 1 pour le moment, mais il y aura d’autres itérations de notre technologie au fil du temps« .

Image 2 : Google Stadia : des CPU Intel derrière les GPU AMD