Accueil » Actualité » Greenland : AMD délaisserait le 20nm au profit du 14nm FinFET

Greenland : AMD délaisserait le 20nm au profit du 14nm FinFET

Aux dernières nouvelles, AMD mettrait de côté la gravure en 20 nm pour passer directement au 14 nm FinFET alors que l’entreprise utilise actuellement le 28 nm de TSMC pour ses GPU, tout comme Nvidia. On se doutait que le 20 nm serait mis de côté puisque cette finesse de gravure est disponible depuis de nombreux mois maintenant (avec l’Apple A8) et ni Nvidia ni AMD ne l’ont encore utilisé pour les GPU. La faute d’un saut technologique pas forcément très intéressant pour des puces complexes, mais aussi des capacités de production en partie réservées aux puces mobiles.
Image 1 : Greenland : AMD délaisserait le 20nm au profit du 14nm FinFETL’information provient du site Fudzilla qui avance qu’AMD partirait sur le 14nm FinFET. Si c’est le cas, cela signifierait un contrat avec Samsung et Global Foundries. C’est aussi possible qu’AMD utilise le 16 nm FinFET de TSMC, quasiment identique au procédé de Samsung, mais légèrement en retard. Il semblerait d’ailleurs que Samsung ait conclu un contrat avec Nvidia pour la gravure de certaines puces. Mais rien ne dit que les GPU seront concernés et il est possible que le 14 nm soit uniquement réservé aux puces mobiles de Nvidia, les Tegra.

La rumeur aborde également le nom de code de la future génération de GPU AMD gravée en 14 nm. Ce serait Greenland, une architecture totalement revue, avec une efficacité énergétique bien supérieure à ce que l’on connaît actuellement. Ce serait alors l’occasion pour AMD de revenir sur le devant de la scène et notamment dans le monde des ordinateurs portables. AMD utiliserait également la mémoire HBM de seconde génération, pour une quantité et une bande passante à la hausse. Commercialisation estimée des puces Greenland : 2016.