Accueil » Actualité » GTA n’est pas une excuse valable

GTA n’est pas une excuse valable

Dans le registre des choses qui ont tendance à déconcerter au point de transformer le commun des mortels en véritable statue de sel (temporairement, hein !),

The Inquirer

nous raconte le cas judiciaire d'un jeune homme responsable du meurtre de deux agents de police, et un agent attaché aux communications radio. Pour sa défense devant le jury, le meurtrier, reconnu par une foule de témoins, a déclaré que c'est son accoutumance au jeu

Grand Theft Auto

qui l'aurait poussé à commettre ces homicides volontaires.

En tout cas, c'est sur cette ligne de défense que s'est appuyé l'accusé, sans pour autant convaincre le jury, puisque ce dernier a déjà reconnu sa totale culpabilité, supprimant du même coup toute présomption d'innocence ! De même, les familles des victimes ont-elles déclaré que le jeu vidéo GTA était responsable de la perte de leurs proches, tout en entamant des poursuites judiciaires contre le développeur Rockstar, et les magasins qui ont vendu ce jeu.

Pour l'accusé, les choses risquent d'être plus simples. Il a été clairement défini, pendant l'audience, que l'accusé était parfaitement responsable de ses actes pendant qu'il commettait les meurtres, disculpant du même coup la responsabilité du jeu vidéo, tout du moins, par rapport à une hypothétique influence directe sur ce triple meurtre. Lors de son arrestation, le suspect a déclaré aux agents venus l'interpeller que "

la vie n'est qu'un jeu vidéo, et que tout le monde doit bien mourir un jour ou l'autre

". Moralité : il risque la peine de mort.