Accueil » Dossier » Guide d’achat : quel vidéoprojecteur Home Cinéma choisir ?

Guide d’achat : quel vidéoprojecteur Home Cinéma choisir ?

1 : Quel vidéoprojecteur choisir ? 2 : Drap tendu ou écran de projection ? 3 : La bonne distance pour un vidéoprojecteur 4 : La qualité d'affichage 5 : Pourquoi du son dans un projecteur ? 6 : Peut-on jouer avec un vidéoprojecteur ? 7 : Quelle techno choisir ? 9 : Connectivité : l'embarras du choix 10 : Tableau récapitutif : les autres modèles

Le point sur la 3D

Quelle que soit la technologie active utilisée (DLP Link, Infrarouge ou Radio Fréquence) , force est de constater que la qualité de l’affichage 3D est excellente en règle générale pour les modèles de notre sélection. On ne constate quasiment aucun effet de dédoublement d’image (crosstalk). C’est un point très positif, d’autant plus que la grande taille des images participe à l’effet d’immersion dans l’action.

La 3D à la carte, mais avec supplément !

L’intégration de la 3D dans les projecteurs est un peu anarchique. Tout d’abord, il existe trois technologies. Elles sont toutes dites « actives » et les lunettes 3D doivent donc être rechargées régulièrement (parfois il faut changer une pile). La première, appelée DLP Link ne nécessite pas d’émetteur, car les signaux de synchronisation avec les lunettes sont directement intégrés dans les images projetées. On ne la trouve que dans les projecteurs exploitant la technologie DLP et elle peut poser des problèmes dans les environnements trop éclairés. D’autre part, vous pouvez perdre la synchronisation 3D si vous détournez votre regard de l’écran.

Les deux autres technologies utilisent des émetteurs IR (Infra Rouge) ou RF (Radio Fréquences) pour communiquer avec les lunettes. La première (IR) est une vielle technologie, qui peut entrer en conflit avec les télécommandes de vos autres appareils, qui risquent alors de créer des interférences et de désynchroniser les lunettes 3D. D’autre part, en fonction de votre installation, si vous faites un coffrage par exemple, le Image 1 : Guide d'achat : quel vidéoprojecteur Home Cinéma choisir ?capteur infra rouge peut être bloqué, car le faisceau ne peut pas traverser un obstacle. C’est pourquoi Sony propose un émetteur IR externe en option alors que le HW-40ES en intègre déjà un !

La dernière technologie (RF) n’a pas tous ces inconvénients et s’avère donc la plus efficace. Cela explique la présence de connecteurs « 3D », à l’arrière de certains projecteurs. Ils permettent de connecter facilement un émetteur RF. Ainsi, le constructeur Optoma propose le kit ZF2300, qui – pour 75 € – comprend un émetteur RF et une paire de lunettes, alors que ces projecteurs sont déjà compatibles DLP Link.

Ensuite, il faut des lunettes 3D. Car si tous les projecteurs sont compatibles 3D, ils ne sont que rarement vendus avec cet accessoire indispensable (voir le tableau des caractéristiques). Et si une seule paire de lunettes 3D n’est pas suffisante, il faut dépenser entre 50 et 100 € par paire additionnelle. Attention, si certaines lunettes 3D DLP Link sont vendues moins cher que celles des constructeurs, elles ne sont pas toujours compatibles. Un détail qu’il faudra bien penser à vérifier avant de s’équiper.

Sommaire :

  1. Quel vidéoprojecteur choisir ?
  2. Drap tendu ou écran de projection ?
  3. La bonne distance pour un vidéoprojecteur
  4. La qualité d'affichage
  5. Pourquoi du son dans un projecteur ?
  6. Peut-on jouer avec un vidéoprojecteur ?
  7. Quelle techno choisir ?
  8. Le point sur la 3D
  9. Connectivité : l'embarras du choix
  10. Tableau récapitutif : les autres modèles