Accueil » Actualité » HD-DVD : on y est presque

HD-DVD : on y est presque

nVidia a tenu à nous faire aujourd’hui la démonstration de la lecture de films HD DVD. Plusieurs dizaines de titres sur ce support sont en effet désormais disponibles aux Etats-Unis, mais aussi plus près de nous en Angleterre, alors qu’en France un récent report repousse cette disponibilité à la fin de l’année. Cette démonstration s’est faite à l’aide d’un mini-PC Shuttle intégrant un lecteur HD-DVD slim, un Pentium D 820, une GeForce 7600 GT HDMI et un moniteur Viewsonic VP2330WB.

 

Les films en HD DVD

Soyons clair : il n’y a rien de franchement nouveau dans cette démonstration pour nVidia, le constructeur ayant déjà fait la démonstration puis l’activation de la décompression matérielle du H.264 depuis longtemps. En revanche, c’est la première fois que des HD DVD finaux étaient effectivement lus et pris en charge. Nous avons relevé la meilleure qualité sur "Les Chroniques de Riddick" en version japonaise, effectivement encodé en H.264 1080p et disposant d’un débit variable atteignant 25 Mbits/s en pointe. Le résultat était réellement impressionnant avec notamment la disparition de tout fourmillement – mais il est vrai que la simple version DVD dispose déjà d’une compression MPEG2 de tout premier ordre –, contrairement aux autres titres dont "Le Dernier Samouraï", qui était lui encodé en VC-1 (et dont le bitrate n’était pas reconnu du fait d’un bug dans la version beta de PowerDVD). Une bonne surprise, car nous craignions en effet que les premiers HD DVD et Blu-ray ne soient encodés qu’en MPEG2 HD. En pratique, les éditeurs ne devraient en effet passer que progressivement au H.264, et le débit devrait de la même manière augmenter progressivement, afin d’assurer la transition en douceur (et ce des deux côtés).

 

Obligation de passer par un logiciel supportant PureVidéo

nVidia en a profité pour rappeler que la prise en charge matérielle de la décompression des HD DVD et Blu-ray par le PureVidéo passera obligatoirement par un logiciel dédié (Nero, Cyberlink et Intervidéo sont sur le coup), et non plus par un décodeur externe comme c’est encore le cas pour les DVD. PureVidéo HD ne sera d’ailleurs disponible que via les prochains ForceWare 95. Cyberlink de son côté s’apprête à lancer… 2 versions de PowerDVD : une pour les HD DVD, l’autre pour le Blu-ray ! Une nouvelle un peu décevante car on aurait préféré une seule version unifiée (qui verra peut-être le jour, plus tard), mais il est vrai que le choix entre les deux formats sera de toute façon obligatoire dès l’achat du lecteur 5 "1/4. Attendues pour cet été en version OEM, ces deux versions ne seront probablement disponibles en magasins qu’au dernier trimestre. Elles ne seront pas d’avantage déclinées, au contraire des versions actuelles (royalties variables suivant le support de seulement 2 canaux, du DTS, etc.). A noter la possibilité du Picture In Picture, permettant la lecture des commentaires du réalisateur (SD, décodé par le CPU) en même temps que la diffusion du film (HD, pris en partie en charge par le GPU), ou encore l’apparition de menus transparents bien plus complets.

L’avenir

Interrogé au sujet du futur du PureVidéo, son responsable Scott Vouri n’a toujours pas souhaité évoquer le thème de la prise en charge matérielle de l’encodage (pourtant effective chez ATI), et s’est contenté de parler de l’amélioration prochaine de la qualité de décompression (les 130 points sont désormais visés sur le benchmark HQV notamment) ainsi qu’une décharge encore plus importante du processeur sur les vidéos HD, via la prise en charge de l’IDCT notamment.