Accueil » Actualité » Honeycomb : Tegra 2 n’est pas obligatoire

Honeycomb : Tegra 2 n’est pas obligatoire

Image 1 : Honeycomb : Tegra 2 n'est pas obligatoire

Au MWC, les tablettes sous Honeycomb ont toute une configuration proche : écran en 1 280 x 800 et surtout un SoC Tegra 2, une puce dual core à 1 GHz. Nous avons donc demandé aux constructeurs le pourquoi de cette « uniformisation » sur les tablettes, alors que les smartphones utilisent des plateformes matérielles souvent assez différentes. Chez la majorité des constructeurs, la réponse était simple « Demandez à Google ».

Pourtant, chez ARM, nous avons eu une réponse, qui vaut ce qu’elle vaut : c’est une simple question de délais. Expliquons. La première tablette Honeycomb est la Xoom de Motorola, basée sur Tegra 2 et un écran en 1 280 x 800. Avant la commercialisation, Google valide le design (interne) — notamment pour l’accès à l’Android Market — et ce processus peut prendre un certain temps. Les autres constructeurs, en utilisant la même plateforme matérielle (ou presque) permettent de limiter les délais pour la validation de Google et donc proposer des produits rapidements. Etant donné que le MWC, grande messe de la mobilité, était proche du lancement de la tablette de Motorola, les constructeurs n’ont pas eu d’autres choix, ce qui arrange bien NVIDIA. Et comme la plateforme est efficace, il faut bien le dire, ce n’est pas réellement un problème.

Mais techniquement, rien n’empêche de proposer des tablettes sous Honeycomb avec des écrans mieux (ou moins) définis ou un autre processeur que celui de NVIDIA, il va simplement falloir attendre un peu que Google valide les nouveaux design.