Accueil » Actualité » HP licencie, abandonne et dégringole

HP licencie, abandonne et dégringole

Image 1 : HP licencie, abandonne et dégringoleHP vient de donner une conférence sur ses résultats financiers du deuxième trimestre 2012 qui sont largement en baisse par rapport à la même période l’année dernière. Il a aussi annoncé abandonner la marque HP Compaq et va mettre en place un plan de licenciement de 27 000 employés d’ici la fin de son année budgétaire 2014.

Des signes alarmants : une baisse importante des ventes d’Autonomy et d’imprimantes

Son chiffre d’affaires est de 30,7 milliards de dollars (24,4 milliards d’euros), ce qui représente une baisse de 3 %. Ses bénéfices ont aussi fait une chute libre pour baisser de 31 % et atteindre 1,6 milliard de dollars (1,3 milliard d’euros).

La firme va mal et continue de cumuler les mauvais résultats. Le premier trimestre budgétaire 2012 s’était soldé par une baisse de 44 % de son chiffre d’affaires (cf. « HP publie des résultats décevants »). À l’époque, nous parlions de la « pente glissante » de HP qui accumule les baisses depuis le deuxième trimestre 2012.

Ce trimestre est alarmant, car les quelques rayons de soleil au sein de la société s’assombrissent. Le rachat d’Autonomy montre de sérieux signes de faiblesses selon HP qui a décidé de mettre un de ses vice-présidents à la tête de l’équipe rachetée pour rectifier le tir. Pour mémoire, Autonomy est un éditeur de logiciel et services pour entreprise qui fut acquis par HP lorsque Leo Apotheker était aux commandes (cf. « HP met fin au TouchPad et veut vendre sa division PC »). Jusqu’à présent, l’assimilation d’Autonomy a donné un coup de fouet à la division logicielle de HP et c’est toujours le cas puisqu’elle a crû de 22 % le trimestre dernier. Néanmoins, HP affirme que les ventes de produits Autonomy connaissent un déclin important, ce qui met en doute la gestion de la société acquise par HP et son désir de reconversion en une société tournée vers les logiciels et services pour entreprise.

L’autre aspect positif de la firme de Palo Alto était sa division imprimante. Or, elle accuse aujourd’hui d’une baisse de 10 % de son chiffre d’affaires par rapport à 2011. La chute est en grande partie expliquée par une baisse des ventes d’imprimantes de 7 % en entreprise et 15 % sur le marché grand public.

Image 2 : HP licencie, abandonne et dégringoleLenovo complètement dépassé par la concurrence

Les autres aspects de la compagnie continuent aussi de souffrir. Le groupe PC a vu ses ventes stagner. Comparativement, Lenovo a enregistré une hausse de ses livraisons de PC de l’ordre de 35 %. Enfin, le chiffre d’affaire de sa division service a baissé de 1 % et son secteur serveur, stockage et réseau en entreprise a perdu 6 %.

L’abandon de la marque HP Compaq est destiné à alléger son catalogue pour se concentrer sur quelques produits phares. Il privilégiera la marque Compaq et l’entrée de gamme. HP vise ainsi les marchés émergents (cf. « Apple est le plus gros acheteur de semiconducteurs »).

Enfin, le plan de restructuration devrait lui permettre d’économiser 3 milliards de dollars (2,3 milliards d’euros). Il touche environ 7,5 % de sa masse salariale, ce qui est important. Malgré l’annonce de ces mesures assez conséquentes, les marchés restent sceptiques. L’action de HP a perdu plus de 6,5 % de sa valeur après la clôture de Wall Street.