Accueil » Actualité » Huawei n’achètera pas Nokia, mais un rapprochement est possible

Huawei n’achètera pas Nokia, mais un rapprochement est possible

Image 1 : Huawei n'achètera pas Nokia, mais un rapprochement est possibleUne puce HuaweiContrairement aux rumeurs qui ont circulé sur le Financial Times, Huawei « n’a pas pour projet d’acquérir Nokia ». Le démenti recueilli par Reuters a néanmoins une portée très limitée et les bruits parlent d’un rapprochement des deux sociétés. L’action de Nokia a gagné plus de 4 % à la suite de ces rumeurs.

Nokia pourrait chercher une sortie de secours

Les propos du directeur du comité de direction de Huawei, Richard Yu, qui ont lancé cette vague de rumeurs, sont intéressants. Il affirmait qu’un achat reposerait sur la volonté de Nokia de se faire racheter. La presse a conclu hâtivement que le Chinois voulait acquérir le Finlandais. Ce n’est pas impossible et cela faciliterait la vie de Huawei qui a du mal à pénétrer le marché américain qui reste frileux face à l’arrivée de l’équipementier. Néanmoins, les propos de M. Yu étaient avant tout destinés à montrer les grands changements que vie Nokia. Son partenariat avec Microsoft est loin d’avoir le succès escompté. Ses Lumia se vendent mal, Windows Phone n’est pas le Messie et une acquisition serait une porte de secours.

Les nouveaux Nokia seront Chinois

Bref, au-delà des rumeurs sans fondement qui oublient que Microsoft a beaucoup investi dans Nokia et qu’il ne le laissera pas partir sans se battre (cf. « Microsoft donne 1 milliard $ à Nokia »), cette nouvelle montre la montée en puissance des opérateurs et équipementiers chinois tels que Huawei ou Lenovo (qui souhaite créer une co-entreprise avec la division smartphone de NEC). Le fait que l’on puisse envisager un rachat de Nokia par un de ces acteurs montre qu’ils sont en train de devenir les nouveaux Nokia grâce à une explosion du marché des smartphones en Chine et en Asie du Sud-Est.