Accueil » Actualité » Huawei triche dans 3D Mark (et ça se voit)

Huawei triche dans 3D Mark (et ça se voit)

Futuremark, l’éditeur de 3DMark, vient d’annoncer que le récent Huawei Ascend P7 avait été supprimé de sa base de données. La raison ? La société chinoise détecte en effet le test de performance et optimise fortement son SoC dans ce cas précis : les performances sont très nettement plus élevées que ce qu’elles devraient être.

Une optimisation importante 

Image 1 : Huawei triche dans 3D Mark (et ça se voit)Le P7Le gain est d’environ 30 % : on passe d’un score de 7 462 en temps normal à seulement 5 816 quand on utilise une version de 3DMark que le smartphone ne reconnaît pas. Huawei triche donc énormément avec son SoC, le Kirin 910T. Anandtech, qui a fait quelques tests, montre deux optimisations : la fréquence et le nombre de cores. Pour la fréquence, sur un benchmark (GFXBench T-Rex), elle est proche du maximum quand le constructeur triche (environ 1,8 GHz) et bien plus faible quand la triche est désactivée, avec seulement 1,3 GHz en moyenne. De même, le SoC utilise quatre cores quand il détecte un benchmark et seulement trois en temps normal.

Il est assez étonnant que les constructeurs continuent à tricher, tout du moins de façon si visible : il est en effet assez simple de détecter le problème et les développeurs des benchmarks apprécient assez peu la triche…