Accueil » Actualité » Huawei va migrer sa production en 14 nm de TSMC vers SMIC

Huawei va migrer sa production en 14 nm de TSMC vers SMIC

Face aux mesures américaines, l’entreprise chinoise se tourne vers un fondeur chinois.

La filiale HiSilicon, qui élabore les SoC et les modems des smartphones pour Huawei, envisage de rediriger ses commandes de puces en 14 nm vers le fondeur chinois SMIC plutôt que TSMC. Cette décision serait motivée par la menace de nouvelles mesures prises par les États-Unis. Celles-ci visent à couper les approvisionnements de Huawei.

Image 1 : Huawei va migrer sa production en 14 nm de TSMC vers SMIC

En effet, comme on l’appris il y a quelques jours, le gouvernement américain envisage d’imposer plus de contraintes aux entreprises étrangères qui fournissent les entreprises chinoises. La principale cible de ces mesures : la filiale HiSilicon de Huawei. Jusqu’à présent, celle-ci commandait auprès de TSMC pour ses puces en 14 nm. Selon le DigiTimes, elle va désormais se tourner vers SMIC.

TSMC lance la production de masse en 5 nm en avril prochain

Quid des SoC en 7 et 5 nm ?

SMIC (Semiconductor Manufacturing International Corporation) n’est autre que le plus grand fondeur chinois. Par conséquent, il ne sera pas concerné par les restrictions américaines. Si l’entreprise accuse un retard technologie d’environ 3 ans sur TSMC, ses progrès sont rapides. D’ailleurs, elle table même sur le 7 nm d’ici la fin d’année. Néanmoins, pour les SoC haut de gamme en 7 et 5 nm, SMIC n’est clairement pas au niveau de TSMC ou de Samsung. Par conséquent, on ignore vers qui Huawei va se tourner pour produire ces puces.