Accueil » Actualité » IBM bat un record avec 56 SSD

IBM bat un record avec 56 SSD

Image 1 : IBM bat un record avec 56 SSD

IBM vient de battre un record avec un serveur équipé de SSD utilisant de la mémoire MLC. En effet, Big Blue a battu le record au benchmark de TPC-C (Transaction Processing Performance Council). Une « Transaction » est, pour l’organisme, une mise à jour d’une base de données, par exemple la réservation d’un billet d’avion.

La machine qui a battu le record — avec 1,200,011 de transactions par minutes, soit 81 % de mieux que l’ancien record, 661,475) — est un serveur IBM, sous AIX 6.1, basé sur des Power 7. La machine disposait de deux processeurs à 4,14 GHz, dotée de quatre cores, chacun capable de simuler quatre cores (32 threads au total). La machine disposait de 512 Go de RAM et de 37,6 To de stockage, composés de différents types de périphériques. 

Pour le stockage, IBM a utilisé 56 SSD à base de SF-1500 (SandForce) et de mémoire MLC. La capacité des SSD était de 200 Go et l’ensemble était divisé en trois groupes de 3,5 To. La société a aussi utilisé huit disques durs de 300 Go à 15 000 tpm (en SAS), deux disques durs de 146 Go à 15 000 tpm en SAS (2,5 pouces) et vingt-six disques durs de 1 To à 7 200 tpm (en SATA).

Point intéressant, en plus de battre le record de puissance, la société bat aussi le record d’efficacité : 0.69 $ par transaction contre 1,08 $ avec l’ancien leader. Comme on le voit, le coût des SSD n’est pas nécessairement un problème, surtout dans le monde professionnel.Un rapport complet sur la performance est disponible.