Accueil » Actualité » IBM construit le plus petit switch nanophotonique

IBM construit le plus petit switch nanophotonique

IBM et Intel sont lancés d’une course à l’informatique photonique. Tous deux ne ratent jamais une occasion de communiquer sur les avancées de leurs chercheurs dans ce domaine, histoire de montrer sa force. Au tour d’IBM aujourd’hui : les têtes pensantes de Big Blue ont paraît-il réussi à fabriquer le plus petit switch nanophotonique au monde.

Cette nano merveille servirait, comme tout switch réseau, à aiguiller le trafic de données sur son réseau, c’est-à-dire à s’assurer que les données en transit parviennent bien à leur destination et non pas à un autre bout du circuit. Mais pourquoi le faire aussi petit (500 µm²) ? Tout simplement parce que le réseau optique envisagé par IBM ne relierait pas des ordinateurs distants, mais les multiples coeurs d’un processeur ! IBM voit dans les bus photoniques la solution aux problèmes de communication internes au sein des processeurs « many cores » dont toute l’industrie s’accorde à penser qu’ils sont le futur de l’informatique. Les performances de ce switch sont à la hauteur des besoins : sa bande passante maximum est de 1 Tb/s.