Accueil » Actualité » IBM et Apple sont des concurrents

IBM et Apple sont des concurrents

Un juge estime qu’IBM et Apple sont concurrents sur le marché des baladeurs numériques et qu’il est donc impossible à Mark Papermaster de travailler pour Apple pour le moment.

Rappel des faits

Pour rappel, début novembre, nous apprenions la décision d’Apple d’embaucher Mark Papermaster un ancien responsable de la division lame d’IBM (cf. « Apple puise chez IBM »). Cela n’a pas plu à IBM qui avait signé une clause de non-concurrence, interdisant à M. Papermaster de travailler chez un concurrent pendant une période d’un an après son départ d’IBM.

Procédure

Le 11 novembre dernier, nous apprenions qu’un juge américain avait interdit à M. Papermaster de travailler chez Apple (cf. « Un employé d’Apple n’a pas le droit de travailler »). Si le juge n’a pas encore tranché, il a ordonné cette mesure estimant qu’il pouvait y avoir une violation potentielle de la clause de non-concurrence et a donc décidé, par précaution, de retirer Mark Papermaster de chez Apple en attendant qu’une décision soit prise.

Jusqu’à aujourd’hui, nous ne connaissions pas les motivations du juge, ces dernières ayant été tenues secrètes en attendant qu’IBM et Apple les lisent et s’assurent qu’elles ne divulguent pas d’informations confidentielles.

Question de droit

Aujourd’hui, les motivations du juge ont été rendues publiques et on apprend qu’il estime qu’Apple et IBM sont concurrents. Il est par contre intéressant de noter que le juge n’estime pas que le fait qu’Apple et IBM vendent des serveurs soient un problème. Il explique que la division serveur d’Apple est trop petite et que M. Papermaster n’a pas été embauché par Apple pour s’occuper de ce département, mais du département iPod, ce qui est le réel problème selon le juge qui estime qu’IBM et Apple sont aussi concurrents sur le marché des baladeurs numérique.

En effet, il affirme que si IBM ne vend pas de lecteur MP3, il vend des processeurs visant à être intégrés dans ce genre d’appareil. Ces processeurs dépendent énormément de l’architecture Power, que Mark Papermaster connaît très bien. De plus, Apple a racheté P.A Semi pour fabriquer des puces qui iront dans les baladeurs à la pomme, ce qui au final, met IBM et Apple en concurrence.

On remarquera néanmoins qu’IBM ne vend pas de processeur à aucun un fabricant de baladeurs et un porte-parole de Big Blue a été incapable de donner le nom d’un processeur pour smartphone ou baladeur. Nous savons qu’IBM fabrique des contrôleurs et des composants de bas niveau, mais rien de similaire à ce que compte fabriquer P.A Semi. De plus, l’architecture Power n’est pas celle qui domine le monde des baladeurs, puisque les processeurs inclus dans les iPod et autres lecteurs utilisent une puce ARM.

Solution

Bref, si sur le plan théorique on peut comprendre la décision du juge, en pratique, elle est loin de représenter une réalité tangible. Reste maintenant à attendre le procès en lui-même et la décision finale.