Accueil » Actualité » IBM fabrique le supercalulateur de 2011

IBM fabrique le supercalulateur de 2011

Image 1 : IBM fabrique le supercalulateur de 2011IBM a annoncé travailler sur ce qui sera, selon lui, le premier supercalculateur à atteindre 10 petaflops (10^15) . Sa date de sortie est prévue pour 2011 et il sera abrité dans l’Université de l’Illinois.

La course au petaflops

Le projet se nomme Blue Waters et sera plus de cinq fois plus puissant que le plus rapide des supercalculateurs d’aujourd’hui qui tourne à 1,7 petaflops, et dix fois plus performant que le dernier modèle de Big Blue qui tourne à 1 petaflops (cf. « IBM n’est plus le plus rapide »). Ce devrait être en tous les cas le plus grand et le plus puissant des supercalculateurs accessibles au public puisqu’il ne sera pas restreint à une agence gouvernementale, comme c’est souvent le cas.

Sur le papier, on obtient en principe une puissance brute de 16 petaflops, mais les tests synthétiques devraient être plus proches de 10 petaflops et les performances réelles devraient rester en moyenne à 1 petaflops.

Power 7

Blue Waters utilisera 16 384 Power7, le  nouveau processeur d’IBM qui devrait reprendre l’architecture Power tout en intégrant certains éléments inspirés du Cell, comme ses unités de calculs en virgule flottante (cf. « Des nouvelles du Power7 »). Chaque processeur contiendra huit cores qui pourront chacun traiter quatre threads, ce qui fait un total de 131 072 cores et 524 288 threads.

IBM compte aussi utiliser de l’E-DRAM dans ses processeurs. Par rapport à la SRAM généralement utilisée, elle demande moins de transistors. Le Power7 ne devrait ainsi cumuler que 1,2 milliard de transistors au lieu de plus de 2 milliards s’il contenait de la SRAM.

Big Blue affirme qu’il a enfin travaillé sur la communication entre les noeuds et compte utiliser un bus d’un débit de 192 Go/s.