Accueil » Actualité » IBM, GlobalFoundries et le 28 nm

IBM, GlobalFoundries et le 28 nm

Image 1 : IBM, GlobalFoundries et le 28 nm

La Design Automation Conference 2010 a été l’occasion pour GlobalFoundries de présenter ses nouveaux processus de gravure en 32 et 28 nm HKMG. Fruits d’un partenariat entre le fondeur et IBM, Samsung Electronics, ARM ou encore Synopsys, ces procédés de gravure viennent prendre la relève de l’actuelle 45 nm. Si la gravure en 32 nm est véritablement un nouveau process, le 28 nm n’est en réalité qu’une extension du 32 nm. En pratique, cela signifie que le passage du 32 nm vers le 28 nm ne nécessitera pas de restructuration profonde des outils, ce qui permettra de réduire les coûts ainsi que les délais de migration.

Dix circuits de test en 32 nm et 28 nm ont été réalisés, tous ont passé les tests physiques. Une fois les problèmes techniques résolus, une gravure plus fine permet pour rappel de réduire la consommation et d’améliorer les performances des puces. La gravure en 32 nm low-power HKMG est actuellement en cours de validation par Samsung. Pour le 28 nm low-power HKMG, il faudra attendre le premier trimestre 2011…