Accueil » Actualité » IBM piège les pirates

IBM piège les pirates

On connaissait déjà un peu les systèmes appelés « honeypot » visant à tromper les virus et les pirates en les attirant vers un système jouant un rôle de leurre.

IBM conçoit son honeypot

C’est ce qu’IBM vient de perfectionner et compte ainsi proposer à ses clients. Le système Billy Goat joue en effet un rôle de proie, cible des vers et virus automatisés. Ainsi, il crée un environnement virtuel simulant la présence de nombreux serveurs et attribue plusieurs adresses IP à un seul et même poste.

Piéger les virus pour mieux les étudier

Quand une de ces adresses est sollicitée, il y a donc fort à parier qu’un virus ou un ver scanne cette adresse. Billy Goat répond alors aux requêtes en se faisant passer pour un réseau de machines et piège enfin le virus. Ce dernier n’attaquera donc pas les vrais serveurs de l’entreprise qui resteront sains. De plus, il permet aux administrateurs de mieux analyser les vers et de les disséquer. Pour le moment réservé aux grandes infrastructures, ce genre de système pourrait peut-être se retrouver sur nos machines d’ici quelque temps, nous épargnant ainsi d’installation d’antivirus. On peut toujours rêver.