Accueil » Actualité » IBM voudrait vendre ses usines de semiconducteurs

IBM voudrait vendre ses usines de semiconducteurs

Image 1 : IBM voudrait vendre ses usines de semiconducteursUne usine IBM

IBM a fait appel aux services de Goldman Sachs afin d’explorer la vente de ses usines de semiconducteurs, selon les révélations du Financial Times. Parmi les candidats qui pourraient être intéressés par une reprise, on peut penser à Intel, Globalfoundries ou TSMC. Le site chinois MyDrivers affirme néanmoins que ce dernier ne serait pas preneur et il est difficile de penser qu’Intel reprendra ces usines alors qu’il a récemment repoussé l’ouverture d’un nouveau bâtiment en raison d’une production plus faible que prévu (cf. « Intel retarde l’ouverture de sa Fab 42 »).

La fin d’une époque

Big Blue vient tout juste de se séparer de ses serveurs (cf. « Lenovo rachète les serveurs x86 d’IBM pour 2,3 milliards de dollars ») et cette nouvelle montre clairement que le P.D.G de la société, Virginie Rometty, souhaite abandonner les secteurs à faible rentabilité pour se concentrer sur les services aux entreprises. La fin des usines d’IBM serait une fermeture hautement symbolique d’une icône américaine, mais l’architecture PowerPC devrait continuer de subsister au travers de l’OpenPOWER (cf. « Google a acheté une licence PowerPC »). On peut néanmoins se demander si cela ne va pas ralentir les travaux de recherches et développement de la société. D’un autre côté, elle semble vouloir de moins en moins investir dans ses usines qui vont rapidement devenir obsolètes. Une vente à un acteur plus motivé serait donc avantageuse.