Iceotope refroidit les serveurs en leur donnant un bain

Le système d’Iceotope

Iceotope, une compagnie britannique spécialisée dans les systèmes de refroidissement pour serveur et centres de données, vient d’installer ses racks à l’université britannique de Leeds qui a participé à la conception du système. Selon Phys.org le rack est rempli d’un liquide refroidissant nommé Novec qui va submerger la lame et ses composants.

Refroidissement à eau et à Novec

Conçu par 3M, le Novec est un liquide non conducteur qui va dissiper la chaleur. Le rack est équipé d’un système de caloducs reliés à des tuyaux qui apporteront de l’eau courante. Lorsque l’eau rentre dans le caloduc, elle est froide. Elle va ensuite refroidir le Novec et ressortir chaude. Elle est toujours potable à sa sortie puisqu’elle n’a fait que traverser les tuyaux en cuivre des caloducs et peut être recyclée en étant envoyée dans le système d’eau chaude de l’immeuble par exemple.

Des économies importantes

La publicité ci-dessous permet d’avoir un aperçu de la technologie anglaise qui promet de réduire la consommation d’énergie des systèmes de refroidissement pour serveur par 80 à 97 %. Le système prend aussi beaucoup moins de place et peut être facilement exporté dans les pays au climat chaud sans provoquer un accroissement important des coûts. L’eau envoyée dans les caloducs doit seulement avoir une température maximum de 15 ºC. À titre de comparaison, l’eau du robinet d’un foyer aux Philippines dépasse rarement les 10 °C. Les besoins en air conditionné sont par contre nettement plus importants que dans un pays au climat tempéré.

Refroidissement d’un rack par Iceotope