Accueil » Actualité » Iliad renonce à racheter l’américain T-Mobile

Iliad renonce à racheter l’américain T-Mobile

Image 1 : Iliad renonce à racheter l'américain T-Mobile

L’Amérique, l’Amérique, Xavier Niel voulait l’avoir mais y a finalement renoncé. Le groupe Iliad a fait savoir ce soir qu’il mettait « fin à son projet d’acquisition de T-Mobile US après des échanges avec Deutsche Telekom et certains représentants du conseil d’administration de T-Mobile US » qui ont rejeté la nouvelle offre formulée par le frenchie.

Iliad, pourtant avait bien amélioré sa proposition. Sa première offre ne concernait que 56,6 % du capital de T-Mobile à hauteur de 33 dollars par action. La seconde augmentait à la fois le montant en numéraire et la participation au capital (jusqu’à 67 %), pour une valorisation à environ 36 dollars par action de T-Mobile. Iliad n’était dès lors plus très loin des 40 $ proposés par le précédent acheteur de T-Mobile US, son concurrent Sprint, qui dû jeter l’éponge face aux réticences des autorités de la concurrence américaines.

L’abandon de ces négociations relance la machine à rumeurs. Que va faire maintenant Iliad qui a clairement soif de croissance ? En jetant son dévolu sur T-Mobile, elle s’interdisait de fait une opération en France. Cette opération ayant échoué, Free va-t-il reprendre les discussions avec Bouygues Telecom pour mener à bien la fameuse concentration autour de trois opérateurs que l’on attendait depuis le début de l’année, depuis que SFR s’est mise en vente ? Le groupe ne dit rien à ce sujet pour le moment, mais les portes sont a priori ouvertes, la situation de Bouygues Telecom n’ayant pas fondamentalement évolué en trois mois.